Breaking news
  • No posts were found

Tag "madun dulloo"

[Politique] Le «consensus» recherché dans la douleur à la direction du MMM

Sans ambages, on pointe du doigt l’actuel secrétaire général du parti. Ajay Gunness, pensent certains de ses camarades, a trop de coudées franches depuis le départ de Pradeep Jeeha et Steven Obeegadoo. Quelques cadres mauves s’opposent donc frontalement à ce qu’il soit reconduit au secrétariat général. On l’accuse notamment d’avoir été à l’origine de la reconfiguration des votes entre l’élection du comité central (CC) mauve, le 24 juin, et la

[Vidéo] Un bureau politique «surprenant» force le renvoi de l’élection des dirigeants mauves

Certains sont «bien déçus», d’autres «bien amerde». Mais face à la constitution «surprenante» du nouveau bureau politique (BP) du MMM, Paul Bérenger veut que la nouvelle équipe se donne quelques jours de réflexion avant de se réunir ce lundi afin de désigner le leader et les autres principaux responsables du parti. 72 membres du comité central du MMM ont désigné ce 30 juin les 30 membres du BP. Toutefois, avec

[Vidéo] Bérenger : le gouvernement «n’a plus de mandat» pour prendre des décisions importantes

CT Power, la carte d’identité biométrique et le métro léger. Ce sont les trois dossiers sur lesquels Paul Bérenger demande au gouvernement de ne pas trancher. Le pays étant quasiment à la veille des élections, le leader de l’opposition estime que le pouvoir n’a pas le « droit moral » d’engager le pays sur le long terme à travers ces décisions. Revenant sur la reprise du Parlement, Paul Bérenger estime que devant

Remake de 2000 : En attendant l’assemblée de « décision » du MMM

Si le principe du Remake avait été adopté à la quasi-unanimité par l’assemblée des délégués mauves le 14 avril 2012, deux ans plus tard, l’enthousiasme semble être retombé chez les militants. « C’était une assemblée d’information, reste l’assemblée de décision fin mars comme l’a dit Paul Bérenger », prévient un membre du bureau politique MMM à l’issue de la réunion d’aujourd’hui. Paul Bérenger l’a admis devant les membres du parti : il existe

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>