Breaking news
  • No posts were found

Tag "liberte d’expression"

[Live] Liberté d’expression : Maneesh Gobin face à un panel de journalistes ce 16 novembre

A partir de 16h30, ce vendredi 16 novembre, Maneesh Gobin répondra aux questions de Nawaz Noorbux et Rabin Bhujun sur les amendements controversés à l’Information and Communication Technologies (ICT) Act. Les responsables de rédaction de Radio Plus et d’ION News interrogeront l’Attorney General et ministre des Droits humains sur la nécessité et la portée de ces amendements ; sur les inquiétudes exprimées par rapport à l’état de la liberté d’expression dans

[Document] Yatin Varma conteste les amendements à l’ICT Act en Cour suprême

Les récents amendements apportés à l’Information and Communication Technology Act viennent «restreindre» sa liberté d’expression. Tel est l’argument mis en avant par Yatin Varma en Cour suprême. L’ex-Attorney General conteste en Cour suprême leur constitutionnalité dans une plainte logée ce jeudi 15 novembre. L’envoi de message objectivement «anodin» par voie électronique est désormais une infraction punissable du simple point de vue du plaignant, argue le cadre du Parti travailliste. Cela de

[Vidéo] Jugnauth : «La liberté d’expression n’est pas un chèque en blanc»

Le Premier ministre insiste : les provisions de la Judicial and Legal Provisions Act ne viennent pas brimer la liberté d’expression. Au contraire. Toutefois, celle-ci «n’est pas un chèque en blanc» pour calomnier, injurier ou médire d’autrui, souligne Pravind Jugnauth. Revenant sur le cas de Shameem Korimbocus, qu’il dit ne pas connaître, le chef de gouvernement réaffirme qu’il n’y a pas eu d’intervention des autorités mauriciennes auprès de leurs homologues dubaïotes le

[Vidéo] Le PTr et le MMM s’inquiètent du sort de Shameen Korimbocus, le gouvernement riposte

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger estiment que l’explication du gouvernement au sujet de Shameen Korimbocus n’est pas convaincante. Pour les leaders du Parti travailliste et du MMM, c’est bien une intervention locale qui a conduit la police de Dubayy à inquiéter le Mauricien installé aux Emirats Arabes Unis qui poste régulièrement des vidéos critiques envers le gouvernement sur Facebook. Zooberr Joomaye met toutefois en doute l’authenticité de l’information rapportée dans

[Vidéo] Ramgoolam : «La liberté d’expression de tous les Mauriciens est menacée»

«Il n’y a aucun doute», assure Navin Ramgoolam. Les récents amendements au Judicial and Legal Provisions Act font peser une menace sur la liberté d’expression de chaque Mauricien et pas que sur celle des journalistes ou hommes politiques. Le leader du Parti Travailliste déplore ainsi la volonté du gouvernement de museler les opinions contraires. Il dit d’ailleurs savoir que de nouvelles licences de radio ne seront attribués qu’à des proches

[Vidéo] Gobin à l’Onu : Les discours haineux sur le Net une des priorités de Maurice

Maurice se positionne contre les discours haineux et l’impunité. C’est ce qu’a fait comprendre Maneesh Gobin devant le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, le vendredi 9 novembre. Les discours de haine augmentent de façon exponentielle et «se propagent tel un virus» grâce à l’anonymat que procurent l’Internet et les plateformes en ligne. Anonymat qui «promeut une culture de l’impunité», a souligné l’Attorney General et ministre de la Justice et

Médias : Une Déclaration internationale sur l’information et la démocratie lancée

Est-ce un préambule à un pacte international ? C’est, en tout cas, le souhait derrière la «Déclaration internationale sur l’information et la démocratie», lancée le lundi 5 novembre. Celle-ci est le fruit de près de deux mois de travail de la Commission sur l’information et la démocratie, qui réunit 25 personnalités de 18 pays, dont les prix Nobel Joseph Stiglitz, Amartya Sen et Mario Vargas Llosa. «L’espace global de la communication et de l’information (…)

Le danger de la bataille numérique des législatives (I)

Nous sommes le 8 décembre 2019, le pays est appelé aux urnes dans 11 jours. Ce dimanche, les centaines de milliers de Mauriciens ayant un compte Facebook ne parlent que de ce qui s’est passé ces trois derniers jours. Vendredi, un site apparu de nulle part a partagé un sponsored post sur le réseau social reproduisant des messages scabreux entre Nandanee Soornack et Navin Ramgoolam durant l’année 2014. Ce dimanche,

[MBC] Le Media Trust «défendra en toute circonstance» la liberté d’opinion de Beeharry et Neerbun

Ce qui devait être un débat d’idées sur l’avenir du journalisme de service public a pris une toute autre tournure. C’est désormais la menace d’une sanction qui plane sur les journalistes Ashok Beeharry et Ritvik Neerbun. En effet, la direction de la MBC a formellement requis des explications écrites des deux journalistes suite à leur participation au débat organisé, le 10 novembre dernier, par le Media Trust (MT). Selon nos

Que se passe-t-il ?

Nous vivons en France depuis quelques jours une expérience extrêmement bouleversante. Nous avons assisté à l’assassinat de journalistes en pointe de la liberté d’expression mais aussi de juifs pacifiques en train de faire leurs courses. Des millions de Français anonymes sont descendus dans la rue pour dire NON à l’intolérance. Intolérance vis-à-vis de la liberté d’expression, intolérance raciste aussi. Des chefs d’Etats étrangers sont venus se joindre pour manifester leur

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>