Breaking news
  • No posts were found

Tag "liberte de la presse"

[Classement RSF] Maurice stagne à la 56e place en matière de liberté de la presse

Maurice est loin d’être le meilleur élève en Afrique en matière de liberté de la presse. C’est le constat qui peut être effectué à partir du classement 2018 de Reporters sans frontières. Avec une 56e place, inchangée depuis l’année dernière, Maurice se fait surclasser par 7 autres pays africains, avec un score inchangé comparé à l’année dernière. Dont le Ghana (23e), la Namibie (26e), l’Afrique du Sud (28e), le Burkina

[Vidéo] Des journalistes expliquent la contribution de la presse au progrès du pays

Que ce soit au niveau social, l’évaluation de la pertinence des projets comme le Metro Express ou encore veiller si les annonces gouvernementales sont appliquées, les journalistes contribuent à l’avancement du pays. C’est ce qu’ont soutenu les intervenants au forum débat qui a eu lieu, ce mercredi 3 mai, au Charles Telfair Institute à Moka pour marquer la Journée internationale de la liberté de la presse. Jacques Achille, rédacteur en

Le DPP se penche sur la vie privée et l’intérêt public

Quand il est question de la vie privée de personnalités, qu’est-ce qui relève de l’intérêt public ? C’est la question qu’aborde le Directeur des poursuites publiques (DPP) dans sa newsletter ce mois-ci. Cela, suivant un récent jugement de la Cour suprême britannique qui maintient une injonction interdisant à la presse de rapporter les relations extraconjugales d’une célébrité. Celui-ci, estime Ajit Boolell, influencera « sans aucun doute » la jurisprudence à Maurice en l’absence de

[Liberté de la presse] Maurice gagne deux places au classement de Reporters sans frontières

C’est une progression toujours bonne à prendre. Le classement mondial de la liberté de la presse 2015 fait passer Maurice de la 70e à la 68e place avec un score global de 27,69 points. Depuis 2007, le pays a dégringolé de plusieurs places passant de la 25e à la 70e. Avec sa 17e place, la Namibie est le seul pays africain à se classer parmi les 21 Etats où la

Réflexion autour de Charlie

Le 7 janvier 2015, 12 personnes ont été assassinées à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo. Horreur. Stupéfaction. Indignation. Tristesse. Des hommages. Des réactions. Des propos poignants. D’autres désolants. Tuer n’est et ne sera jamais justifié. Personne ne mérite d’être assassiné. Peu importe ce qu’il pense, dit, fait ou écrit. Trois axes se dégageant des réactions de ces derniers jours dans le monde, interpellent. 1. L’association entre un groupuscule

La journée mondiale de la liberté de la presse célébrée aujourd’hui

« L’Union européenne continuera d’œuvrer en faveur de la liberté d’expression en ligne et hors ligne, ne serait-ce qu’en raison du fait que les nouvelles technologies de l’information peuvent jouer un rôle essentiel dans la promotion des droits de l’homme et de la démocratie. » C’est le message que Catherine Ashton, haute représentante de l’UE, adresse aujourd’hui au monde à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Dans

[Vidéo] Ramgoolam s’en prend à la presse et à l’opposition

Le Premier ministre s’en est pris à la presse une nouvelle fois, hier. C’était lors de l’inauguration d’un Multipurpose centre à Pointe-aux-Sables. Navin Ramgoolam a fustigé les « pessimistes » et les « pleurnichards » des médias « pour qui rien n’est bon ». Il a ensuite attaqué l’opposition. Sur un ton de meeting électoral, Ramgoolam a mis l’auditoire en garde contre le MSM et ses méthodes « communales » en s’appuyant ses les actions passées du

750 mots enverront deux jeunes Mauriciens à Glasgow

Les jeunes de 13 à 19 ans ont exactement 8 jours pour plancher sur la question : « Who is the hero that inspires them [the youth] to achieve? » et y répondre en pas plus de 750 mots. Si c’est pour la quatrième année consécutive que le British Council organise la compétition « Young Journalist of the Year » à Maurice, l’édition 2014 est toutefois un peu spéciale. Le concours est toujours ouvert

Liberté de la presse : Maurice chute de 8 places au classement RSF

L’embellie notée dans le rapport 2011-2012 de Reporters sans frontières (RSF) aura été de courte durée. Dans son dernier état des lieux de la liberté de la presse dans le monde, l’ONG internationale luttant pour la liberté d’expression fait chuter Maurice de 8 places. Le pays passe, en effet, de la 62e à la 70e place du classement regroupant 180 pays. Depuis la mise en place du classement en 2002,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>