Breaking news
  • No posts were found

Tag "kreepalloo sunghoon"

[Vidéo] Les petits planteurs veulent connaître le «coût réel» de la production sucrière

Les membres du Mouvement Ti Planter Canne réclament une enquête financière sur le coût de production de sucre. Face à la presse le mercredi 19 décembre à Port-Louis, ils suggèrent la mise en place d’un «mécanisme équitable» afin qu’ils soient payés équitablement. Ils déplorent également que les indemnisations qui leur seront versées soient issues de l’argent des contribuables. Ils expliquent qu’ils sont des opérateurs économiques et non pas des «charité» qui «tale lamey».

[Vidéo] Les grosses pluies provoqueront une hausse de prix des légumes, estiment les maraîchers 

«Si les grosses averses continuent, une hausse de prix des légumes sera inévitable», estiment les maraîchers du Marché central, à Port-Louis. Ramma Parsooramen et Rajinee Panjaden expliquent que ce temps pluvieux affectera les légumes et les prix prendront l’ascenseur.  Diren Chetee, un autre marchand pense cependant que ces averses sont «bénéfiques» surtout après une longue période de sécheresse. Le président de la Small Planters’ Association, Kreepalloo Sunghoon, lui, avance que la pluie a été favorable pour les planteurs à travers l’ile.   

[Audio] Secteur sucre : «Les institutions ne font pas leur travail», déplore Sunghoon

Réagissant à la dernière estimation de la production de sucre pour la saison 2018, Kreepalloo Sunghoon, président du Mouvement Ti Planter Cannes, estime que les organismes au sein du secteur ne fonctionnent pas. S’il persiste à dire qu’il existe des solutions aux problèmes des planteurs, il déplore qu’il n’y a personne pour les écouter. Kreepalloo Sunghoon ajoute que les planteurs ont plusieurs propositions à faire mais ne savent pas vers

[Vidéo] Le Mouvement Ti Planter Cannes appelle à la mobilisation ce dimanche

Le Mouvement Ti Planter Cannes n’en veut plus des prix dérisoires qu’ils obtiennent de leurs champs de canne à sucre. Ils ont appelé ce jeudi 1er novembre à la mobilisation prévue ce dimanche 4 novembre à l’auditorium Octave Wiéhé, à Réduit. Ils expliquent qu’ils souhaiteraient vendre leur récolte à Rs 2 500 la tonne étant donné que le coût de production se situe dans la fourchette de Rs 1 800 à Rs

[Audio] Coupe 2018 : Compensation de Rs 1250 par tonne de sucre aux planteurs

Le gouvernement veut apporter son soutien aux planteurs de canne. Ils recevront une compensation de Rs 1 250 par tonne de sucre. Le prix de la bagasse est également revu et passe à Rs 2 500 la tonne de sucre produite pour les petits planteurs et à Rs 1 700 pour les autres planteurs. C’est ce qui ressort des délibérations du Conseil des ministres de ce vendredi 21 septembre. En ce qui concerne les planteurs exploitant moins

[Audio] Mangues et letchis : Sunghoon s’attend à une meilleure récolte qu’en 2017

La récolte de l’été 2018 s’annonce meilleure avec quelque 2 000 à 2 500 tonnes de letchis, avance Kreepalloo Sunghoon. 70% des manguiers et 60% des litchiers sont en fleurs, indique le président de la Small Planters Association. Les conditions climatiques ont été meilleures, précise-t-il. Ainsi, contrairement à l’année dernière qu’il qualifie de décevante, une belle récolte de mangues et de letchis est prévue cet été-ci. Le letchi devrait se vendre à

[Vidéo] Eleveurs, planteurs et pêcheurs expliquent leurs contraintes à Jugnauth

Pour les pêcheurs, c’est le vieillissement des travailleurs du secteur qui pose problème. Tandis que les éleveurs porcins déplorent le manque d’infrastructures et la nourriture, encore cher. Pour les planteurs, ce sont les aides insuffisantes pour se prémunir contre les intempéries qui demeurent un handicap majeur. Tour à tour, les différents regroupements d’acteurs du secteur de l’agro-industrie ont partagé avec Pravind Jugnauth et Mahen Seeruttun les contraintes qui pèsent sur

[Vidéo] Eleveurs, petits planteurs et pêcheurs expliquent leurs besoins et difficultés au PM

Les consultations pré-budgétaires se poursuivent. Après les syndicats et la société civile hier, c’était au tour des acteurs du secteur agricole de rencontrer le Premier ministre et ministre des Finances. Eleveurs, petits planteurs et pêcheurs ont pu faire part de leurs griefs à Pravind Jugnauth lors d’une réunion à laquelle assistaient également Mahen Seeruttun, ministre de l’Agro-industrie, et Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des Coopératives. Pour Lindsay Veerapen, qui

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>