Tag "kaviraj bokhoree"

[Vidéo] Metro Express: Bokhoree menace de faire une grève de la faim si les familles ne sont pas compensées

Revers en Cour suprême pour les Moorar. La juge Teelock a rejeté leur demande pour un ordre interlocutoire interdisant la démolition de leur maison à résidence Barkly pour faire place au tracé du Metro Express. Elle a toutefois étendu l’ordre intérimaire suspendant la démolition au 5 octobre. La famille Moorar ne compte toutefois pas baisser les bras, affirme l’un des frères. Elle compte, en effet, étudier la possibilité de faire appel.

[Vidéo] Le cas des Moorar entendu sur le fond d’ici vendredi, pense Bokhoree

Le cas des Moorar se poursuit en Cour suprême et pourrait être pris sur le fond d’ici vendredi, pense l’avoué Kaviraj Bokhoree. Atmanand Moorar ayant changé de représentant légal, il faut attendre qu’il loge un nouvel affidavit. Cela sera fait ce jeudi 14 septembre, a indiqué la Senior Attorney Feroza Moolna à la juge Teelock, aujourd’hui. Kaviraj Bokhoree représente, quant à lui, Vipin et Sharma Moorar. Les Moorar réclament une compensation suivant la

[Vidéo] Déboutés en Cour suprême, les Rujubali feront appel du jugement

Ils ne s’avouent pas vaincus. Déboutés en Cour suprême, hier, par la juge Teelock qui a annulé l’ordre intérimaire interdisant la démolition de leur domicile, les Rujubali comptent faire appel. Mais aussi loger un «stay of execution» pour que leur domicile soit épargné en attendant la fin de cette procédure. C’est ce qu’indique leur avoué Kaviraj Bokhoree, qui était en Cour suprême ce matin pour la famille Moorar. Celle-ci sera

[Vidéo] Notice to squatter: Les Moorar ont menti, selon le Principal Surveyor du Logement et des Terres

Ils affirmaient n’avoir jamais reçu de «notice to squatter». Cette lettre a bien été adressée aux Moorar le 20 juillet dernier, a juré Navinchandra Lochun, Principal Surveyor au ministère du Logement et des Terres, dans un affidavit daté de ce lundi 11 juillet. L’affidavit est assorti d’une lettre signée par Atmanand Moorar dans laquelle il n’objectait pas à évacuer le terrain. L’habitant de Barkly souhaitait, en revanche, que les 74 mètres carrés appartenant

[Vidéo-Humour Desk] Candyman: La revanche du bonbon à la menthe

L’avoué Kaviraj Bokhoree est un personnage haut en couleur. Ce vendredi, c’est armé d’un paquet de bonbons à la menthe qu’il est arrivé à la Cour suprême. Persuadé qu’il allait célébrer une victoire des expropriés de Barkly et de La Butte. Si le film Candyman parle d’un méchant, il a inspiré notre Humour Desk pour une version beaucoup plus sucrée. Avec Bokhoree en gentil.

[Vidéo] Les Rujubali toujours dans l’attente du jugement de la Cour suprême

L’attente se prolonge pour la famille Rujubali. Alors qu’elle pensait être fixée sur son sort aujourd’hui, la juge Rita Teelock ne rendra finalement pas son jugement ce vendredi 8 septembre. L’ordre intérimaire en faveur de cette famille de La Butte est étendu jusqu’à ce lundi. Les Rujubali ont saisi la Cour suprême pour contester la démolition de leur maison à La Butte pour faire place au tracé du Metro Express. Tout

[Vidéo] Bokhoree prévient: Les expropriés de La Butte et Barkly iront jusqu’au Privy Council, s’il le faut

L’avoué des familles Rujubali, Moorar et Gafoor avance que le gouvernement peut en finir avec le blocage en consentant à payer Rs 5 millions de dédommagements à ces trois familles habitant respectivement La Butte et Barkly. Si un terrain d’entente n’est pas trouvé, l’avoué estime que les trois familles maintiendront un «main case» contre l’Etat et iront plaider juqu’au Privy Council, s’il le faut. Les travaux du Metro Express ne pouvant commencer

[Vidéo] Les Moorar et les Rujubali de retour en Cour suprême ce jeudi 7 septembre

La juge Rita Teelock prolonge de nouveau l’ordre intérimaire accordé aux Rujubali interdisant la démolition de leur maison à La Butte. Leur affaire sera prise sur le fond en Cour suprême ce jeudi 6 septembre, a expliqué Me Yousuf Mohamed. Il pourrait en être de même pour les Moorar, de résidence Barkly. Les seuls contestataires dont l’affaire tient encore en Cour suprême. Leurs affidavits seront soumis demain matin et le cas peut-être

[Vidéo] Les Rujubali héritiers du bail de leur mère à La Butte, soutient Yousuf Mohamed

Il n’y a aucune preuve que la défunte Mansoor Rujubali ait reçu une copie de son lease agreement. Elle ne pouvait donc pas avoir donné son assentiment à l’une des conditions avancées par l’Etat, soit que le bail arrivait à terme à sa mort. C’est ce qu’ont fait valoir les hommes de loi de la famille Rujubali dans leur contre-affidavit, expliqué Me Yousuf Mohamed. De fait, poursuit le Senior Counsel, le

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>