Breaking news
  • No posts were found

Tag "journalisme"

[Vidéo] Le MP en faveur d’un select committee sur l’affaire Bet365 afin «d’apaiser la population»

Pour Alan Ganoo, la volte-face de Hussein Abdool Rahim ne veut pas dire que l’affaire Bet 365 s’est écroulée. Pour le président du Mouvement patriotique, de nombreuses zones d’ombre subsistent et les querelles entre groupes de presse n’aident pas à clarifier la situation. Ganoo en conclut que c’est un select committee qui permettra à la population de comprendre si les accusations, notamment à l’égard de Ravi Yerrigadoo, tiennent la route.

[Vidéo] Bérenger: «Scandaleux et indécent si Yerrigadoo retrouve son poste»

«Il y aura ‘cover-up’» dans l’affaire bet365, estime Paul Bérenger. Qui ne pense pas qu’il y ait eu complot. «Une enquête sérieuse» est, en tout cas, nécessaire pour faire la lumière sur toute cette affaire, poursuit le leader du MMM. Il y a suffisamment d’éléments pour un «prima facie case» contre Ravi Yerrigadoo qui aurait dû être immédiatement révoqué, avance Bérenger. «Ce serait scandaleux et indécent si Yerrigadoo retrouve son

[Vidéo] Gayan: La presse doit s’interroger sur son rôle et ses responsabilités

Anil Gayan s’en est donné à cœur joie pour critiquer toute la presse. Rappelant que de son expérience de juriste, c’est la première fois qu’un conflit ouvert entre deux groupes de presse aboutit à des plaintes à la police. Le ministre du Tourisme appelle, du coup, les médias à se ressaisir et à se recentrer sur leurs responsabilités premières. Egalement présent à la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement, Maneesh

[Vidéo] Les ministres muets sur les évènements de la semaine après leur réunion hebdomadaire

Par une boutade ou un «no comment». C’est ainsi que la plupart des ministres ont choisi de réagir aux sollicitations des journalistes sur l’actualité de la semaine avec Ravi Rutnah et Ravi Yerrigadoo en vedette. Si personne ne s’est prononcé sur l’éventuel retour de l’ancien Attorney General au Conseil des ministres, Sudhir Sesungkur a, lui, commenté la volte-face de Hussein Abdool Rahim au sujet de ses accusations contre Ravi Yerrigadoo

[Vidéo] L’affaire bet365 et la volte-face d’Abdool Rahim remet en question le rôle des médias

Coup de tonnerre, cet après-midi, dans l’affaire bet365. Husein Abdool Rahim, qui a provoqué la démission de Ravi Yerrigadoo comme Attorney General, s’est rétracté en direct sur les ondes de Radio Plus. Affirmant avoir été «manipulé» par l’express et Roshi Bhadain pour «faire tomber Yerrigadoo». Pour Lindsay Rivière, journaliste de carrière, toute cette affaire vient remettre en cause le rôle des médias. La presse, dit-il, a un rôle d’acteur vis-à-vis

[Vidéo] SAJ: Avant, la presse ne parlait pas autant de scandales

Le ministre mentor ne fait pas grand cas du départ de Ravi Yerrigadoo comme Attorney General. «La vie continue», rappelle Sir Anerood Jugnauth en estimant que cet épisode ne fragilise pas le gouvernement. L’ancien Premier ministre n’est toutefois pas tendre envers la presse. Ce qu’il lit au quotidien le «dégoûte», dit-il. Tout en affirmant que du temps de Navin Ramgoolam, la presse dénonçait moins de scandales. Sir Anerood Jugnauth assistait,

[Vidéo] Pravind Jugnauth: «Yer pa kone kot zot sorti, zordi inn fini vinn zournalis»

Alors que sa relation avec la presse semblait aller vers l’apaisement, Pravind Jugnauth s’en est de nouveau pris aux journalistes. Fustigeant, cette fois-ci, le manque de diplômes de certains. «Yer pa kone kot zot sorti, zordi inn fini vinn zournalis», a notamment déclaré le Premier ministre ce matin, à Port-Louis. Il était ce matin au Port-Louis SSS. Ce collège sera désormais connu comme l’Abdool Hamid Goolam Mahomed Issack SSS.

[Vidéo] De retour, Baldowa dit bénéficier du soutien de Jugnauth et du staff de la MBC

Il s’en est sorti avec une réprimande et une discussion franche avec le Premier ministre. Mekraj Baldowa avoue que le black-out de la radiotélévision nationale sur les incidents de la La Butte et de Barkly, vendredi dernier, est «inacceptable». A ce titre, concède-t-il, Pravind Jugnauth a eu raison de durcir la ligne. Toutefois, explique le directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation, le Premier ministre lui a renouvelé son soutien

Baldowa prié de step down de la direction générale de la MBC

Le silence total de la radiotélévision nationale au sujet des évacuations de La Butte et des démolitions à Barkly, hier, a été la goutte d’eau de trop. Tôt, ce samedi matin, la décision de convoquer un conseil d’administration spécial de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a été prise. C’est lors de cette réunion, qui a débuté peu avant 11h, que le board a décidé de s’en remettre à Pravind Jugnauth.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>