Breaking news
  • No posts were found

Tag "journalisme"

[Vidéo] Extraits: Ramsurrun loue son gourou mais flingue des ministres et employés de la MBC

Il se dit proche de Pravind Jugnauth et soutient son «ami». Mais le directeur général par intérim de la radiotélévision nationale ne le considère pas comme son gourou. Cette considération particulière, Anooj Ramsurrun la réserve pour Dan Callikan, l’ancien patron rouge de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Auprès de qui il dit avoir beaucoup appris. Trois mois après avoir été placé à la tête de la MBC, Ramsurrun compte toutefois

[Vidéo] Anooj Ramsurrun : «Je ne suis pas MSM, je suis Pravind Jugnauth»

Anoop Ramsurrun ne pratique pas la langue de bois. Sa proximité avec le MSM, et avec son leader et Premier ministre, il l’assume. «Je ne suis pas MSM, je suis Pravind Jugnauth», affirme-t-il sans gêne aucune. Ce n’est pas pour autant qu’il se fait dicter sa conduite à la Mauritius Broadcasting Authority, soutient le no 1 de la station de radiotélévision nationale. En poste depuis quelques mois, Ramsurrun assure l’intérim au

[Vidéo] Andrew McIntosh : «La Freedom of Information Act va augmenter la transparence»

Andrew McIntosh, journaliste d’investigation aux Etats-Unis et au Canada, évoque l’importance d’une Freedom of Information Act (FoIA). Il explique que les partis au pouvoir doivent songer à ce qu’elle leur apporterait s’ils se retrouvent dans l’opposition. Evoquant la loi d’accès à l’information adoptée aux Seychelles, il souligne que seulement 15% des demandes pour accéder aux documents publics émanent des journalistes. Le reste étant réparti entre des cabinets d’avocats ou encore

[MBC] Fusionnée, la rédaction passe sous l’autorité de 6 nouveaux responsables

Les changements entrent en vigueur dès ce 7 avril. Si quelques-uns avaient espéré être nommés à la direction de l’information, c’est finalement une équipe collégiale qui dirigera aussi bien les rédactions radio, télévision que sport de la Mauritius Broadcasting Corporation. Le poste de directeur de l’information est supprimé et la gestion des rédactions confiée à une équipe collégiale de Desk Coordinators composée de Ravin Joypaul, David Boodhna, Kessen Budhoo, Ashok

[Classement RSF] Maurice stagne à la 56e place en matière de liberté de la presse

Maurice est loin d’être le meilleur élève en Afrique en matière de liberté de la presse. C’est le constat qui peut être effectué à partir du classement 2018 de Reporters sans frontières. Avec une 56e place, inchangée depuis l’année dernière, Maurice se fait surclasser par 7 autres pays africains, avec un score inchangé comparé à l’année dernière. Dont le Ghana (23e), la Namibie (26e), l’Afrique du Sud (28e), le Burkina

[Vidéo] Jugdish Joypaul : La division en politique a conduit à la haine

Etudiant en HSC, Jugdish Joypaul s’était rendu au Champ-de-Mars le 12 mars 1968 pour écouter le discours de Sir Seewoosagur Ramgoolam. Ecrit par deux jeunes venant de rentrer au pays après leurs études – Jayen Cuttaree et Vijay Joypaul –, le discours a été une source d’inspiration pour le journaliste. Si le progrès de Maurice rend Jugdish Joypaul fier, il partage également son chagrin par rapport à la menace de

[Vidéo] Jugnauth salue le rôle de la presse et rappelle les principes du respect et de l’éthique

Pour Pravind Jugnauth, le salon Moris Mo Pei offre aux jeunes l’occasion de découvrir le cheminement du pays et des entreprises. Louant le fait que l’initiative d’organiser ce salon vient d’un groupe de presse, le Premier ministre a salué la contribution des médias au débat national. Mais a insisté, dans la foulée, sur la responsabilité de la presse et la nécessité d’agir dans le respect et l’éthique. Events Plus, une

[Vidéo] La deuxième cuvée de journalistes formés par le CFPJ promue

Ils ont reçu leurs certificats, hier, après des cours en alternance et un examen oral. Une vingtaine de journalistes débutants et confirmés ont été formés par le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris, sous l’égide du Media Trust. Durant deux mois, ces professionnels sont revenus sur les fondamentaux du métier, explique Florence Al Aswad, formatrice avec Olivier Piot. C’est la deuxième cuvée, cette année, de ce

Moraliser quoi ?

Ah les naïfs ! Ils tombent sur une belle formule qui a un sens, une portée et dont le non-respect entraîne des conséquences… ailleurs. Et voilà qu’ils la plaquent sur notre contexte local. En feignant de croire que la question sera bientôt à l’agenda parlementaire. L’idée d’une loi sur la moralisation de la vie politique – la solution à tous nos maux, paraît-il – a squatté les débats de journalistes.  Elle

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>