Breaking news
  • No posts were found

Tag "jameel peerally"

[Vidéo] Les militants de la dépénalisation veulent cultiver le cannabis à des fins thérapeutiques

La section 7 de la Dangerous Drugs Act permet la culture de plantes interdites à des fins de recherche médicale ou scientifique. Cela après avoir obtenu l’autorisation auprès du Permanent Secretary du ministère de la Santé. Les militants de la dépénalisation du gandia comptent user de cette disposition et s’engager dans cette voie. Les membres du Kolektif 420, Claim et Freedom comptent d’abord compiler une liste de ceux qui nécessitent

[Vidéo] Les militants de la dépénalisation du gandia défilent à Port-Louis

Le vrai ennemi, c’est la drogue synthétique. Une dépénalisation du gandia pourrait permettre d’en réduire la propagation. Ce sont quelques-uns des messages martelés par les associations militant pour que la consommation et le commerce de cette drogue douce ne soient plus passibles de poursuites pénales. Une marche soutenue par Pils et le Collectif Urgence Toxida, dont des dirigeants participaient aussi à la marche. Certains manifestants, comme Cintia Carpen, insistent sur

[Vidéo] Les fumeurs de gandia défendent la valeur économique et politique de leur lutte

Outre ses vertus thérapeutiques, le gandia peut faire du bien à l’économie mauricienne. C’est l’un des principaux arguments que met en avant le mouvement Freedom, qui en réclame la légalisation à Maurice. La vente peut être taxée, et les fonds ainsi récupérés redirigés vers une caisse sociale, avance Fleuriot Juste, président de Freedom. Environ 25 000 produits peuvent être dérivés du cannabis, soutient-il. Sans compter que la culture du plant peut générer

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>