Breaking news
  • No posts were found

Tag "islam"

[Vidéo] Mariage religieux : Bundhun plaide devant l’Onu pour des lois protégeant les musulmanes

«L’Etat mauricien doit codifier une Loi sur le statut personnel qui protégera les femmes mariées religieusement.» Narghis Bundhun plaide, en particulier, pour les musulmanes dont l’union, souligne l’avocate, n’a aucune reconnaissance légale si sanctionnée par un imam mais pas enregistrée auprès de l’Etat civil. Ce qui laisse la porte ouverte au mariage d’enfant. Et de citer le cas de la jeune Ruwaidhah, 13 ans, mariée religieusement et enceinte, décédée en juin

Au nom de l’islam, il faut dépasser le Best Loser System

[Ce texte a été écrit et publié il y a cinq ans. «Mes propos sont les mêmes aujourd’hui», indique Khalil Elahee ce 3 octobre 2018.] Les musulmans sont-ils attachés au Best Loser System (BLS) ? Bientôt, cette question aura aussi peu de sens que de se demander s’ils tiennent à la Muslim Personal Law (MPL). Cette dernière a disparu de manière consensuelle de l’agenda des politiciens. Les musulmans ont fini par faire l’impasse

[Vidéo] Eid-ul-Adha : La dernière main aux préparatifs avant le sacrifice

L’Eid-ul-Adha, ou Qurbani, est la deuxième fête la plus importante du calendrier musulman. A deux jours de sa célébration, les fidèles mettent la dernière main aux préparatifs avant le rite du sacrifice qui aura lieu ce mercredi 22 août. Incursion à Camp-Chapelon, où certaines familles ont déjà réceptionné le bétail dont la vie sera offerte, en mémoire de celle qu’Abraham aurait dû sacrifier à la demande d’Allah : la vie de son

[Pride annulée] Le Conseil des religions, le Cardinal Piat et le Collectif Arc-en-ciel réagissent

L’évêque de Port-Louis exprime son «indignation par rapport à la façon dont une parade des LGBT qui avait obtenu l’aval de la police, a été obstruée par des manifestants qui étaient eux, dans l’illégalité». La Marche des fiertés avait été annulée le samedi 2 juin à cause de la présence de contre-manifestants hostiles à la Place d’armes. Le Cardinal Maurice Piat rappelle le «devoir de respecter les droits des autres», même

Ramadan et Jihad: état d’âme, de cœur et d’esprit

À quoi le mois du Ramadan doit-il nous renvoyer ? Sans doute, d’abord, à un état d’âme, de cœur et d’esprit. Chercher à avancer sans comprendre le sens de notre effort, jihad en arabe, revient à proclamer un état comme étant une chose alors qu’il en est le contraire dans l’âme, le cœur et l’esprit. Réduire notre état à un problème idéologique est tout aussi grave. Car aucune idéologie digne de

[Blog] Mois du Ramadan : Dieu n’est pas la forme

Au cœur de la Révélation ordonnant le jeûne du mois du Ramadan, est transmis au Prophète (saw), un verset peu ordinaire : « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui M’appelle quand il M’appelle. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés » (Le Coran 2 : 186). Dieu est tout proche. Cela, le jeûneur

Quelle réflexion musulmane? Quel engagement mauricien?

Arrêtons-nous à ce que représente la Kaaba pour les musulmans. C’est notre qibla ; littéralement, notre direction. Au milieu d’un désert montagneux, à 5 020 kilomètres de nous, à 23° à l’ouest du point nord-est, la Kaaba. Lieu dédié à l’adoration de Dieu, édifice bâti par Abraham et endroit de pèlerinage, la Kaaba est la direction dans laquelle nous nous prosternons. Avec notre corps, notre esprit, notre cœur, nos avoirs, tout notre être.

L’islam, les musulmans et le fléau de la drogue à Maurice

À l’imam Mustapha Beeharry (seconde de deux parties) La position de l’islam vis-à-vis du fléau de la drogue repose initialement sur l’objectif de la sharia de protéger notre intellect. Certains y verront aussi l’exigence de préserver la dignité humaine, l’ordre social ou encore la protection des richesses, de la famille, de la vie et de la foi. Les objectifs de la sharia ne sont pas mutuellement exclusifs et se retrouvent

Entre indifférence et exploitation : revenir au sens de la Eid-ul-Adha

Il n’y aura pas de congé public. Personne ne vous souhaitera « Eid Mubarak » sur une banderole. La fête ne sera pas suivie d’interminables « Eid gatherings », souvent hautement politisés. Les médias n’en parleront pas beaucoup. Il n’y aura pas de fièvre de consommation ou de « late-night shopping ». Mais le fait est que la Eid-ul-Adha n’est pas moins importante pour les musulmans. Mais il ne faut pas se tromper. Ce n’est pas

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>