Breaking news
  • No posts were found

Tag "investissement"

[Vidéo] Jugnauth plaide pour davantage d’investissements saoudiens

Agriculture smart, économie digitale, FinTech, infrastructures ou encore énergies durables, zones économiques en Afrique… Son récent Budget, soutient Pravind Jugnauth, comprend de «nombreuses opportunités d’investissements étrangers». Et le Premier ministre espère que l’Arabie saoudite en profitera. Le consulat de l’Arabie saoudite s’installera «très bientôt» à Ebène. L’Arabie saoudite a été aux côtés de Maurice quand le pays en a eu besoin, a relevé le chef du gouvernement. Comme en décembre

PNQ: Jugnauth devra s’expliquer sur des investissements chinois

Quels sont les projets et investissements envisagés par Poly Technologies, Inc. à Maurice ? Quand le Premier ministre a-t-il rencontré le vice-président de ce groupe chinois et ses représentants ? Pravind Jugnauth devra répondre aux interpellations de Xavier Duval, ce mardi 3 juillet. Le leader de l’opposition veut aussi avoir une copie de tout accord signé entre le groupe chinois et SBM Infrastructure. Poly Technologies, Inc. fait partie de la China Poly Group

[Vidéo] Tourisme : L’Ahrim et le ministre Gayan se confrontent

Des piques. Des critiques. Le ton des discours à l’issue de l’assemblée générale de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice, la semaine dernière, a surpris. Car celle-ci, que ce soit par la voix de son président sortant Jean-Louis Pismont ou de son successeur Jean-Michel Pitot, a tenu à bien faire comprendre au ministre du Tourisme que «tout n’est pas aussi rose pour un hôtelier». Anil Gayan leur a

[Vidéo] Duval songe à une motion de blâme contre Dookun-Luchoomun

La ministre de l’Education doit démontrer qu’elle est apte à défendre les intérêts et l’avenir des étudiants de l’université de Technologie (UTM), affirme Xavier Duval. Il donne à Leela Devi Dookun-Luchoomun quelques semaines pour trouver une solution aux problèmes administratifs au sein de l’institution, faute de quoi, il déposera une motion de blâme contre elle au Parlement. Commentant sa Private Notice Question de ce samedi 23 juin, le leader de

[Vidéo] La nationalité à $1 million suscite le malaise chez nos invités

Un million de dollars contre la nationalité mauricienne. La mesure divise et pas qu’au niveau de la classe politique. Nos invités sur notre plateau spécial Debrief économique ont aussi émis des réserves sur cette annonce de Pravind Jugnauth dans son Budget 2018-2019. La Française Catherine Dubreuil-Mitaine se dit «Mauricienne de cœur». La présidente de la Chambre de commerce et d’industrie France Maurice redoute, pour sa part, la spéculation foncière. Tandis qu’André

Débats budgétaires : Duval se moque de l’«exercice de com» de Jugnauth

Difficile pour le présent régime de trouver grâce aux yeux de Xavier Duval. Tout – ou presque – va mal sur le plan économique sous le présent gouvernement. Et le Budget de Pravind Jugnauth pour l’année 20158-2019 n’arrange rien, soutient le leader de l’opposition. Au lieu de s’adresser aux problèmes de fond et plus qu’urgents de certains secteurs, le Premier ministre et ministre des Finances s’est livré à un «exercice

[Vidéo] Accord de libre-échange Chine-Maurice : Début du premier round de discussions

«Nous serons le premier pays africain à établir une zone de libre-échange avec la Chine», souligne Usha Dwarka-Canabady. La secrétaire aux Affaires étrangères participe au premier round de discussions sur cet accord, qui démarre ce 2 avril. La rencontre de deux jours vise à poser des modalités de travail en vue de l’accord dont les quatre grands axes sont : commerce de marchandises, celui des services, investissement et la coopération économique. Usha

[Vidéo] Bashir Currimjee : «En 1968, nous avions confiance dans le pays»

Une économie «brisée». Très peu d’investissement. C’était la réalité à laquelle faisaient face le pays et le groupe Currimjee, alors encore centré sur le commerce, à la fin des années 60. Bashir Currimjee, fraîchement rentré à Maurice et âgé de 25 ans au moment de l’indépendance, explique que malgré ce tableau sombre, la famille avait confiance dans le pays. C’est d’ailleurs pourquoi c’est à cette époque que l’entreprise a investi

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>