Breaking news
  • No posts were found

Tag "Integrity Reporting Services Agency"

Recommandations de Lam Shang Leen : Un Select Committee retardera tout, dit Jugnauth  

Le Premier ministre a été l’on ne peut plus clair. L’institution d’un Select Committee de l’Assemblée nationale pour se pencher sur les recommandations de la Commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen ne fera que tout retarder. Répondant aux questions des journalistes à l’issue de sa conférence de presse jeudi après-midi, il a estimé que les travaux d’un Select Committee risquent de ne pas se

[Vidéo] L’IRSA : La Good Governance and Integrity Reporting Act doit être peaufinée

Les différentes institutions doivent établir des liens de travail «étroits» avec l’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) pour promouvoir la bonne gouvernance. A cet effet, les différents acteurs de la lutte contre la corruption tels que la Mauritius Revenue Authority, l’Independent Commission against Corruption ou encore le bureau du Directeur des poursuites publiques ont été réunis, ce jeudi 8 février à Balaclava. L’un des sujets abordés a été le peaufinage de la Good

Loi Bhadain: De nombreuses réserves exprimées durant la première session de débats

Les débats sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill (GGIR) se sont terminés fort tard hier. Avec, au final, 14 orateurs, ce n’est que vers minuit que la session de ce mercredi 2 novembre a été levée. Ce qui ressort des interventions d’hier : les profondes réserves exprimées par l’opposition sur divers aspects de la loi Bhadain. En présentant son projet de loi, le ministre des Services financiers s’est voulu ferme, confiant,

Bhadain serein et le MMM à l’attaque sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill

Le Premier ministre n’étant pas au pays dans les jours à venir, le projet de loi Good Governance and Integrity Reporting (GGIR) et l’amendement constitutionnel qui le précède ne seront probablement débattus qu’à la fin de la semaine prochaine, voire la semaine d’ensuite. Entre-temps, le débat se déroule en dehors du Parlement. Après un bureau politique spécial consacré au sujet, le MMM tiendra une conférence de presse qui y sera

[Vidéo] Bérenger s’inquiète de l’amendement «dangereux» à la Constitution que présente le gouvernement

Pour le leader de l’opposition, le projet de loi Good Governance and Intergrity Reporting ainsi que l’amendement constitutionnel qu’il nécessite sont «très dangereux ». Paul Bérenger estime en effet que cette nouvelle loi renverserait non seulement la présomption d’innocence mais également la charge de la preuve pour les personnes faisant l’objet d’une enquête de l’Integrity Reporting Services Agency. Le chef du MMM a par ailleurs demandé au Premier ministre de ne

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>