Tag "iframac"

[Post-Affaire BAI] L’hôpital Apollo Bramwell vendu d’ici fin mai

Le recouvrement des actifs du groupe BAI est compliqué. « Ce n’est pas une vente normale », a fait ressortir Roshi Bhadain au Parlement ce matin. Cela à cause des « réalités commerciales, de la date butoir posée » mais aussi « de la douleur des personnes » touchées, a-t-il indiqué, ce mardi 3 avril, lors de la Private Notice Question du jour. L’hôpital privé Apollo Bramwell Où en sont les choses pour l’hôpital Apollo Bramwell ? Un

[Vidéo] Leal donne le coup d’envoi de sa représentation de Mitsubishi en lançant la Sportero L200

Lancé ce mois-ci au niveau mondial, le tout-terrain redessiné du constructeur japonais débarque cette semaine dans le nouveau showroom de Mitsubishi du groupe Leal, à Pailles. Visant une clientèle d’entreprise ou des baroudeurs férus de chasse et de pêche, la Sportero L200 se décline en plusieurs versions dont la plus luxueuse est à un peu moins de Rs 1,5 million. Pour le CEO du groupe, la reprise de la concession de

[Vidéo] Les salariés d’Iframac accusent le conseil des ministres d’avoir sabordé le projet d’autogestion

Ils veulent bien accorder le bénéfice du doute à Roshi Bhadain pour avoir défendu le projet d’autogestion, mais les salariés d’Iframac estiment que le conseil des ministres a cédé à des pressions économiques et sabordé le projet. Ce lundi, pendant plus de deux heures des employés et leur représentant syndical ont eu une « réunion houleuse » avec le ministre de la bonne gouvernance. A l’issue de la rencontre, Ashok Subron précise qu’il

[Vidéo] Bhadain se félicite des «emplois sauvegardés» à Iframac et renvoie les salariés à la «trahison» de Rawat

Il y a de l’orage dans l’air. Si les ex-employés d’Iframac crient à la trahison, le ministre de la Bonne gouvernance estime, lui, que c’est leur ancien patron, Dawood Rawat, qui les a trahis. A l’issue d’une cérémonie de remise des prix à la Financial Services Commission, ce lundi, Roshi Bhadain s’est dit satisfait du travail abattu par le nouveau special administrator Yacoob Ramtoola. Il s’est également félicité des « emplois

[Vidéo] Bhadain annonce les solutions trouvées pour Apollo Bramwell, Courts et Iframac

Des trois fleurons de l’empire BAI, seul Courts sera vendu. Iframac devrait être géré par les employés du concessionnaire, qui se sont d’ailleurs prononcés en faveur de cette proposition aujourd’hui. Tandis que la clinique privée sera convertie en centre hospitalier universitaire (CHU), avec pour propriétaire l’Etat mais géré par une entité privée. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée par Roshi Bhadain ce mardi 4 août. Le gouvernement

[Vidéo] Les employés d’Iframac refusent toute condition imposée sur leur poste actuel ou futur

Les travailleurs d’Iframac restent mobilisés. D’autant qu’ils ne sont toujours pas fixés sur leur sort. Et qu’il se chuchote que les franchises de marque prestigieuses détenues jusque-là par cet ancien fleuron du groupe BAI seraient redirigées vers d’autres concessionnaires locaux. Lors d’une réunion aujourd’hui au showroom de Plaine-Lauzun, les employés ont voté les résolutions à présenter au gouvernement par l’entremise du ministre des Services financiers Roshi Bhadain. Ashok Subron, négociateur

[Vidéo] Brian Burns, libéré sous caution: «Je fais confiance à la justice»

Quatre cautions de Rs 125 000 chacune. Quatre reconnaissances de dette de Rs 5 millions chacune. La remise de ses passeports aux policiers. C’est contre ces conditions que la Bail and Remand Court a aujourd’hui libéré Brian Burns. Qui, à l’issue de sa comparution au tribunal de la capitale, a réitéré sa « confiance » en la justice. L’ex-CEO d’Iframac répond de quatre charges provisoires dans le cadre de l’enquête ouverte dans le sillage de l’affaire

La motion pour la libération sous caution de Brian Burns entendue au Bail & Remand Court

C’est devant la Cour de district de Rose-Hill que Brian Burns a d’abord comparu ce matin. Où il a fait face à quatre chefs d’accusation provisoires. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, l’ex-CEO d’Iframac devait être reconduit en cellule. Sauf que ses hommes de loi ont présenté une motion pour qu’il comparaisse devant la Bail and Remand Court (BRC) aujourd’hui. C’est donc vers 14h45 que le hearing

Affaire BAI: Brian Burns attend de comparaître en Cour de Rose-Hill

Attendu depuis ce matin, c’est vers 12h30 que Brian Burns est finalement arrivé à la Cour de district de Rose-Hill. Cela après avoir passé la nuit en cellule au Moka Detention Centre. Arrêté par le Central Criminal Investigation Department après une longue journée d’interrogatoire, l’ex-CEO d’Iframac devra répondre de quatre chefs d’accusation, indique le Police Press Office. Les charges provisoires auxquelles il devra faire face sont : conspiracy to defraud, false

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>