Breaking news
  • No posts were found

Tag "icac"

[Vidéo] SAJ a «peur» de Ramgoolam : «Li kone zis mwa ki kapav detourn so piti»

Le leader du Parti travailliste ne s’étonne pas outre-mesure des critiques continues de sir Anerood Jugnauth (SAJ) à son encontre. Le ministre mentor, dit Navin Ramgoolam, a peur de lui. «Li kone zis mo tousel ki kapav detourn so piti», affirme le chef des rouges, qui continue de se placer en adversaire direct de Pravind Jugnauth. SAJ a soutenu, il y a deux jours, qu’il espère que la population saura

[Polémique] Que faisait Navin Beekarry au Privy Council ?

Le directeur général de la commission anticorruption s’est caché le visage à l’aide d’une brochure pour éviter de parler à un journaliste à sa sortie du Privy Council, ce mardi 15 janvier. Or, pendant plusieurs heures, il venait d’être ostensiblement filmé par les caméras du Judicial Committee of the Privy Council pendant que David Perry, l’avocat du Directeur des poursuites publiques (DPP), effectuait sa plaidoirie. La présence de Navin Beekarry

[Live] Privy Council : Les Law Lords décident de l’avenir politique de Pravind Jugnauth

Y a-t-il eu, oui ou non, conflit d’intérêts dans le cadre de la vente de la clinique Medpoint à l’Etat ? Pravind Jgunauth a été condamné dans cette affaire puis acquitté en appel. Le Directeur des poursuites publiques a saisi le Privy Council. Note : Nous avons demandé et obtenu la permission du Judicial Committee of the Privy Council de diffuser en direct l’appel du DPP contre Pravind Jugnauth dans l’affaire

Le défi raté de Navin Beekarry

Son mandat, il l’a placé sous le sceau de l’efficacité. Il y a à peine cinq mois, il a rappelé qu’il ne tiendra pas compte des critiques de l’opposition. «Je ne suis pas politicien», crânait-il. En ce début 2019, Navin Beekarry doit réaliser qu’il n’essuie pas seulement les critiques de l’opposition. Il fait aussi face aux huées de ses pairs de la profession légale, de fonctionnaires affectés aux agences luttant

[Vidéo] Bérenger : C’est honteux que l’ICAC essaye de venir en aide à Pravind Jugnauth

Paul Bérenger dénonce l’attitude de la commission anticorruption dans l’affaire Medpoint, qui sera entendue devant le Privy Council, ce 15 janvier. Tout cela, estime le leader du MMM, à cause de sa volonté «d’aider» Pravind Jugnauth. Le chef des mauves fait le lien entre ce procès et l’annonce de la gratuité des frais de scolarité au sein des institutions tertiaires publiques. Selon Bérenger, plusieurs questions demeurent en suspens après l’annonce

[Privy Council] Les Law Lords n’écouteront pas la plaidoirie de l’avocat de l’ICAC ce 15 janvier

Seuls Rashid Ahmine et la Queen’s Counsel (QC) Clare Montgomery effectueront leurs plaidoiries devant le Privy Council. Ils seront ensuite interrogés par les law lords sur le raisonnement légal et la jurisprudence cités dans leurs «written submissions» ce 15 janvier. Passant en revue les submissions de l’adjoint du Directeur des poursuites publiques (DPP) et de l’avocate de Pravind Jugnauth ainsi que celle du QC Stuart Denney, l’avocat britannique choisi par

[Document] Privy Council : L’ICAC appelle à la réserve et défend sa position dans l’affaire Medpoint

Depuis ce matin, la commission anticorruption planchait sur le communiqué à être émis pour répondre à un article paru dans l’express, ce 8 janvier. Sans répondre précisément sur le fond, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) évoque les «informations incomplètes, inexactitudes et mauvaises interprétations de l’article». Le quotidien, en se basant sur des éléments du dossier d’appel devant le Privy Council, affirme ce matin que l’ICAC que dans un étonnant revirement

La cour intermédiaire permet à Raj Dayal de se rendre en Inde

Le député MSM Raj Dayal a obtenu l’autorisation de la Cour intermédiaire pour se rendra en Inde le 8 janvier. L’ex-ministre de l’Environnement est sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire au vu du procès pour corruption intenté contre lui par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). Il est poursuivi sous une accusation de «bribery by public official» pour avoir réclamé des sacs de couleur à l’intention de ses

[Vidéo] Boojhawon préfère garder le silence sur les policiers ayant accepté des «cadeaux»

Jaylall Boojhawon ne veut pas se prononcer sur les «cadeaux» qu’auraient reçus des policiers d’une entreprise. Cette affaire a été mise au jour par le groupe Défi Media dans un reportage vidéo diffusé hier. Le président de la Police Officers Solidarity Union préfère attendre les conclusions de l’enquête initiée par l’Independent Commission against Corruption. Expliquant que les réactions des membres de ce syndicat sont «mitigées». Boojhawon était à la Commission

Corruption : Un policier inculpé pour un «dithé» de Rs 2 000 contre un «trasman»

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a formellement inculpé le constable Rakesh Sewsurn ce mardi 18 décembre pour des faits remontant au 26 octobre 2015. Il est accusé d’avoir réclamé un pot-de-vin de Rs 4 000 à un suspect placé en détention préventive contre la promesse de faire un «trasman» en vue de lui faire bénéficier de la liberté conditionnelle. Bien que la cour ait refusé de le remettre en liberté,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>