Breaking news
  • No posts were found

Tag "Hôpital Jawaharlal Nehru"

Un faux journaliste du Sierra Leone arrêté avec Rs 13,5 millions d’héroïne

Il a tenté de duper les douaniers en faisant croire qu’il était un journaliste du Sierra Leone venu couvrir la visite du président kenyan Uhuru Kenyatta à Maurice. Intercepté par la Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) à sa descente d’un vol d’Emirates en raison de sa démarche suspecte le jeudi 11 avril, il n’est pas parvenu pas à dire quel était le nom du président

Rs 16,9 millions d’héroïne saisis sur un Béninois, un Togolais également arrêté

Komlan Djikpo et Udeagha Uduka, deux ressortissants du Bénin et du Togo ont été interceptés cette semaine par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) pour trafic de drogue. Le premier a été intercepté au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) le mardi 19 mars à sa descente d’un vol d’Emirates en provenance de Dubaï avec 1,1 kg d’héroïne dont la valeur marchande frise les Rs 16,9 millions dissimulé dans son système

[Vidéo] Jumelles siamoises : Le père remercie les Mauriciens pour leurs aides et s’en remet à dieu 

Les démarches administratives ayant abouti, les jumelles siamoises pourront se faire opérer à l’hôpital Narayana Hrudayalaya, à Bangalore, en Inde. Les petites partent ce mercredi soir et seront accompagnées de leur père Ian Gino Papillon et d’une équipe médicale du ministère de la Santé. La mère de Cléa et Cléanne – baptisées mardi – ne pourra quant à elle pas faire le voyage, au vu de son état de santé.

Il tente d’introduire Rs 1,6 million d’héroïne au pays à son retour d’Afrique du Sud

Shivam Mungalia, un habitant de la NHDC de Plaine-des-Papayes, a été intercepté mardi soir au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) à sa descente d’un vol d’Air Mauritius avec 108,31 grammes de cocaïne à son retour d’un voyage à Johannesburg, en Afrique du Sud. La valeur marchande de cette drogue est estimée à Rs 1,6 million. Les bagages de cet aide-chauffeur de 22 ans ont été soumis à une fouille

Le gendarme comorien amputé d’un bras lors du référendum constitutionnel hospitalisé à Maurice

Il se remet de ses émotions et de ses blessures. Amputé du bras gauche et frappé à coups de machette dans un bureau de vote au Nord de Moroni le lundi 30 juillet lors du référendum constitutionnel, le gendarme Ali Radjabou reste sous observation à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Son épouse Eshata Ali et de son neveu, Abraham Mchangama, essaient tant bien que mal de lui remonter le moral

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>