Breaking news
  • No posts were found

Tag "Histoire"

[Vidéo] Un livre pour rappeler l’engagement des Mauriciens dans la Grande Guerre

Redonner sa place à chaque Mauricien ayant participé à la Grande Guerre, en n’oubliant ni femme, ni homme. C’est dans cette optique que les auteures Christine Chompton-Ahnee et Christine Renard ont lancé «Les Mauriciens dans la Grande Guerre». Publié aux Editions Vizavi à l’occasion du centenaire de l’Armistice, cet ouvrage se divise en huit chapitres. On y retrouve des témoignages, lettres de correspondances aux familles, photos de soldats mauriciens ou

Ramgoolam et Duval se lancent des compliments au lancement d’un livre sur l’histoire politique de Maurice

C’était hier, vendredi 2 novembre, au Gymkhana Club, à Vacoas que les deux vieux amis se sont rencontrés. L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam et son ancien adjoint, Xavier-Luc Duval ont passé en revue leurs relations depuis l’Indépendance dans leurs discours respectifs lors du lancement de l’ouvrage de Moonindra Nath Varma, «The Political History of Mauritius». «Je salue mon ami Xavier d’avoir démissionné du gouvernement», a lancé le leader du Parti

[Vidéo] Le crépuscule des boutiques chinoises dans le viseur de Jean-François Guimbeau

Les boutiques chinoises étaient autrefois point d’ancrage dans les villages. Farine, huile, riz, épices, poisson salé… vendus au détail. Bobines de fil, aiguilles et autres articles de mercerie. Crayons, linge de maison, eau de Cologne, savates… Ces cavernes à l’odeur particulière recelaient de tout. A travers son ouvrage «Boutiques chinoises de l’île Maurice», Jean-François Guimbeau veut honorer la communauté des boutiques chinois. Car aujourd’hui, ces commerces se font rares. Démolis,

[Vidéo] L’évolution de la Constitution racontée à travers une exposition

Maurice ne s’est pas doté d’une Constitution au moment d’accéder à l’indépendance. Ce document fondateur, qui a 295 ans, a évolué au fil du temps. Une exposition remontant le fil de son histoire s’ouvre à l’Aapravasi Ghat, ce lundi 7 mai. A l’initiative du bureau de l’Attorney General. Pour Maneesh Gobin, ministre de la Justice, la Constitution unit un peuple et le lie à son pays. D’où cette exposition qui veut porter

[Vidéo] Musée de l’esclavage: Le ministère passe au crible 5 candidatures pour le poste de consultant

Le projet de Musée de l’esclavage avance à petits pas. Suivant l’appel d’offres, en janvier, pour trouver un consultant, le ministère des Arts et de la Culture étudie actuellement cinq dossiers de candidature, a indiqué Pradeep Roopun. Le ministre de tutelle assistait, le mardi 10 avril, à l’ouverture d’une conférence internationale de trois jours sur l’esclavage et la période qui a suivi dans les sociétés africaines et indiaocéaniques. Notamment sur

[Vidéo] La Kann et l’identité mauricienne au Blue Penny Museum

Peintures, photos, vidéos, textes littéraires et historiques, objets, gravures… De nombreux documents et supports exposés au Blue Penny Museum retracent l’histoire de la canne à Maurice. Avec un accent particulier, précise Emmanuel Richon, conservateur du Blue Penny Museum, sur l’empreinte de cette plante à la tige sucrée dans l’imaginaire du pays que le public est invité à suivre. L’artiste Deepa Bauhadoor livre en peinture sa vision de la canne à

[Vidéo] De l’Estrac raconte les bagarres raciales de 1968 (I) : La genèse

La «Mafia» et «Hizbullah» sont deux gangs rivaux qui se disputent le marché de la drogue et la prostitution à Port-Louis à la fin des années 1960. Début 1968, l’enlèvement d’une femme leur offre un prétexte pour s’affronter de plus belle. Ce qui n’est, à l’origine, qu’une guerre de territoire à Port-Louis et ses faubourgs va toutefois prendre des proportions nationales. En trois récits, Jean Claude de l’Estrac raconte les

[Vidéo] Route de l’esclave: Le comité d’experts de l’Unesco se réunit pour la première fois à Maurice

La traite négrière n’appartient pas qu’au passé. Elle fait partie de notre histoire contemporaine, comme le reportage de CNN sur la vente aux enchères de migrants en Libye l’a encore rappelé. Les travaux sur la route de l’esclave ne doivent pas servir uniquement dans le cadre d’un travail de mémoire mais aussi à éviter que l’histoire ne se répète. Or, comme le relève Ann Therese Ndong-Jatta, directrice du bureau régional

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>