Breaking news
  • No posts were found

Tag "Grant Thornton"

[Vidéo] Budget 2018-2019: Grant Thornton note la continuité mais s’interroge sur les revenus additionnels

Le gouvernement semble «poursuivre sur la voie de la transformation» initiée depuis 2015. Sattar Hajee Abdoula, CEO de Grant Thornton, a livré ses premières impressions du Budget 2018-2019. Dont voici les grandes lignes : Avec la réduction de l’impôt sur le revenu qui passe à 10% (au lieu de 15%), la classe moyenne se retrouvera avec un pouvoir d’achat accru. Au niveau des services financiers, c’est le «ouf de soulagement» avec

[Vidéo] En sévères difficultés financières, le journal Le Matinal placé en liquidation

Pas loin de Rs 100 millions de dettes accumulées, dont Rs 30 à Rs 50 millions de TVA et d’impôts non reversés à la Mauritius Revenue Authority. Près de Rs 500 000 d’impayés à la CWA et au CEB, plusieurs millions de roupies de contributions à la National Pension Fund et la National Solidarity Fund retenues par la direction. Dans le rouge depuis plusieurs mois, les activités du journal Le Matinal ont cessé ce mardi, avec sa

[Affaire BAI] Sattar Hajee Abdoula, administrateur, assure qu’il veille aux intérêts de tous

Il a aujourd’hui entamé sa première journée en tant qu’administrateur d’une trentaine d’entreprises du groupe British American Investment (BAI). D’emblée, Sattar Hajee Abdoula se veut rassurant. « Je suis là pour faciliter le travail des conservateurs », précise-t-il dans un communiqué. Satar Hajee Abdoula compte une trentaine d’années d’expérience dans la comptabilité, l’audit et la consultance. Soulignant le fait qu’il n’a « aucun conflit d’intérêt avec le groupe BAI », Satar Hajee Abdoula explique que

[Affaire BAI] BA Investment fait appel à un administrateur indépendant pour 30 de ses entreprises

André Bonieux et Mushtaq Oosman ne seront plus les seuls à superviser l’administration du groupe BAI. British American Investment fait, en effet, appel à Sattar Hajee Abdoula. Celui-ci aura pour « mission d’assurer le bon déroulement des opérations » de 30 entreprises du groupe dont Seaton Investment Ltd, BA Investment et Iframac, annonce un communiqué du groupe.  Toutefois, BAI Co (Mtius) Ltd, l’ex-Bramer Bank, ainsi que Bramer Asset Management ne sont pas concernés par

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>