Breaking news
  • No posts were found

Tag "gouvernement"

[Vidéo] Soodhun: «Ki li prezidan, ki li depite bizin konn so responsabilite: si ou fane, ou peye»

Le président du MSM dit n’avoir pas lu les journaux et pris connaissance de la polémique actuelle autour de la présidente de la République. Mais Showkutally Soodhun a toutefois une idée bien arrêtée. Qu’on soit ministre, député ou président, chacun doit assumer ses responsabilités. S’il y a faute, il y a sanction, affirme l’ancien vice-Premier ministre. Si c’est d’un commun accord avec le Premier ministre qu’il a démissionné comme ministre,

[Vidéo] Pravind Jugnauth “pa gagn letan al dan kanpman… al fer tous sali”

Le Premier ministre le dit et le redit. Son équipe et lui travaillent. Et les résultats seront visibles à la fin de leur mandat. Il n’a certainement pas le temps d’aller «dan kanpman (…), al fer tous sali», a déclaré Pravind Jugnauth, critiquant de manière à peine voilée Navin Ramgoolam. Le chef du gouvernement le répète : il n’a aucune leçon à recevoir du leader des rouges. Que les parents

[Vidéo] L’année des démissions, remaniements et changements de camp

2017 a commencé par un changement inédit sur la scène politique : un Premier ministre qui cède sa place à son successeur sans avoir été battu lors d’une législative et sans l’avoir annoncé avant son élection. Conséquence directe de la démission du gouvernement de sir Anerood Jugnauth et du passage de témoin à celui de Pravind Jugnauth, le Conseil des ministres est dissous puis reconstitué. Roshi Bhadain est le seul à

[Rétrospective] Le pari politique perdu de Roshi Bhadain

Il a refusé de prêter serment le 23 janvier sous le gouvernement de Pravind Jugnauth, invoquant une passation des pouvoirs contraire aux principes de la bonne gouvernance. Si les plans de Roshi Bhadain d’épauler le leader de l’opposition sont mis à mal, il fonde toutefois rapidement son Reform Party. Tout en annonçant solennellement, peu de temps après, du backbench de l’opposition son intention de démissionner et de provoquer une partielle

[Vidéo] «C’est moi qui décide», dit Ramgoolam au sujet du chef de file du PTr au Parlement

Ramgoolam dit ne pas avoir entendu l’affirmation d’Arvin Boolell à l’effet que Shakeel Mohamed restera le chef de file des rouges au Parlement même si le candidat travailliste gagne la partielle de ce 17 décembre. «C’est moi qui décide», tranche Ramgoolam en indiquant que c’est le leader qui désigne le chef de file du parti au Parlement. L’ancien Premier ministre a également réagi aux propos de sir Anerood Jugnauth. Celui-ci

[Vidéo] Jugnauth dit avoir «marqué l’histoire» en confiant des responsabilités à des femmes

Pour le Premier ministre, le choix d’une femme comme Speaker de l’Assemblée nationale, puis d’une autre comme présidente de la République, et maintenant la nomination de Fazila Jeewa-Daureeawoo comme Vice Prime minister indique que son gouvernement a marqué l’histoire en confiant d’importantes responsabilités politiques à des femmes. Pravind Jugnauth indique, toutefois, avoir mis en garde les membres de son gouvernement afin que chacun d’entre eux assume ses responsabilités. Notamment en

Roubina Jadoo-Jaunbocus devient ministre

Roubina Jadoo-Jaunbocus rejoint le Conseil des ministres. Celle qui était Parliamentary Private Secretary hérite du portefeuille des Collectivités locales. La cérémonie de prestation de serment aura lieu ce jeudi 16 novembre à la State House. Mahen Jhugroo, qui avait pris la charge des Collectivités locales en début d’année, passerait alors au ministère du Logement et des Terres. Si la nouvelle liste des ministres circulée lundi plaçait Vishnu Lutchmeenaraidoo comme no 4 du

[Vidéo] Duval se moque du «ridicule» lancement de campagne du MMM au no 18

La réponse du berger à la bergère ne s’est pas fait attendre. Paul Bérenger affirmait, hier soir, que l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes sera «un match entre le MMM et le Parti travailliste». Le PMSD étant un «non starter» dans cette course. Xavier Duval lui donne la réplique aujourd’hui. Soulignant le lancement de campagne «ridicule» du MMM, ce mercredi 3 octobre, à la municipalité de Quatre-Bornes. Pour le leader des bleus, le

[Audio] Pravind Jugnauth «condamne sévèrement» les propos de Rutnah

Le rappel à l’ordre est venu de New York. Pravind Jugnauth «condamne sévèrement» les propos de Ravi Rutnah à l’encontre d’une journaliste. Le Premier ministre a pris connaissance de la déclaration polémique aujourd’hui. Durant l’après-midi à Maurice, mais décalage horaire oblige, en matinée au siège de l’Onu où le Premier ministre participe à l’Assemblée générale des chefs d’Etat et de gouvernement. Suivant cette semonce, le Deputy Chief Whip, qui était

[Vidéo] SAJ: Avant, la presse ne parlait pas autant de scandales

Le ministre mentor ne fait pas grand cas du départ de Ravi Yerrigadoo comme Attorney General. «La vie continue», rappelle Sir Anerood Jugnauth en estimant que cet épisode ne fragilise pas le gouvernement. L’ancien Premier ministre n’est toutefois pas tendre envers la presse. Ce qu’il lit au quotidien le «dégoûte», dit-il. Tout en affirmant que du temps de Navin Ramgoolam, la presse dénonçait moins de scandales. Sir Anerood Jugnauth assistait,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>