Breaking news
  • No posts were found

Tag "front solidarite mauricien"

[Compte rendu] Ghulam Edoo livre des détails sur les finances du parti de Cehl Meeah

C’est encadré de policiers que Ghulam Mohamad Adam Edoo est arrivé à la commission d’enquête sur les drogues. Pour cause, le quadragénaire, secrétaire du Front Solidarité Mauricien (FSM), est actuellement en détention préventive pour ne pas s’être présenté en cour après avoir écopé d’une contravention. Au FSM, il dit être le responsable de la section solidarité. Dès le début de l’audition, Paul Lam Shang Leen s’intéresse aux finances du parti

[Vidéo] Face à l’adversité, les candidats indépendants au no 18 croient dans leur chance

Quarante. C’est le nombre de candidats enregistrés officiellement pour la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Car outre les partis traditionnels et d’autres mouvements de gauche plus connus, de nombreux candidats indépendants ou de partis moins en lumière se sont présentés au Sodnac SSS, ce samedi 4 novembre. A l’instar de Cehl Meeah du Front solidarité mauricien, ou encore de Vivek Pursun, du Mauritian National Congress, dont l’intervention ce matin a été très remarquée.

[Vidéo] Le FSM dans la course aux municipales pour «contribuer à la relance» des activités du pays

S’il sort de son silence, c’est parce que « le pays n’avance pas ». Cehl Meeah a procédé aujourd’hui à l’enregistrement de son parti pour les prochaines élections municipales. Le leader du Front solidarité mauricien a tenu à souligner avoir été « parmi les premiers leaders politiques » à soutenir l’Alliance Lepep lors des dernières législatives. Il dit toutefois noter que « le pays n’avance pas », « peut-être parce qu’on se concentre sur une vengeance » contre le

[Vidéo] Meeah s’en prend à Reza Uteem et défend Kee Chong Li Kwong Wing

« Je ne ferai aucun commentaire sur Reza Uteem mais je l’invite à faire le tawbah ! » En d’autres mots, à se repentir. C’est l’appel de Cehl Meeah envers le candidat du bloc rouge-mauve qui, selon lui, devrait abandonner son investiture. Reza Uteem, avance le leader du Front solidarité mauricien (FSM), est passé de shadow finance minister du Remake 2000 à « minis lafarinn avek disik » de l’alliance PTr-MMM. Celui-ci est pressenti pour

[Vidéo] Si les deux blocs refusent son offre d’alliance, Cehl Meeah menace de «manz ek zot»

Parti en pèlerinage, le leader du Front Solidarité Mauricien était absent du pays pendant une dizaine de jours. De retour sur la scène politique, il n’a pas pour autant changé ses desseins. Il convoite toujours une participation au sein de l’alliance Parti travailliste-MMM ou, à défaut, une place aux côtés de l’Alliance Lepep. Toutefois, prévient Cehl Meeah, si les deux alliances refusent sa main tendue, le FSM les affrontera dans

[Vidéo] Ariff Bahemia évoque «la trahison» du MMM et appelle à ne pas «voter bloc»

Le jugement de l’imam et responsable de l’influente organisation socioculturelle Zamzam est sévère. D’une part, il accuse le MMM de « trahison » pour ne pas s’être assuré qu’un membre de la communauté musulmane occupe un « poste constitutionnel ». D’autre part, il s’en prend aussi au Premier ministre qu’il accuse d’être un « nimak haram » (ingrat) puisqu’il ne reconnaît pas à sa juste valeur la loyauté de ses collaborateurs musulmans qui ne l’ont pas quitté

[Vidéo] Cehl Meeah déclare ne pas reconnaître Pravind Jugnauth comme leader de l’opposition

« La population n’a pas élu Pravind Jugnauth pour être leader de l’opposition ou être dans l’opposition. » C’est la réponse de Cehl Meeah au nouveau leader de l’opposition qui l’avait invité, hier, à se mettre en contact avec lui. Meeah déclare ne pas reconnaître Pravind Jugnauth en tant que leader de l’opposition. Et être prêt à « diskite », « negosie », « tom enn lakorite » avec ceux qui reconnaîtront la force de son parti , le

[Vidéo] Meeah «offre sa collaboration» au gouvernement tout en restant «ouvert à toute option»

Le leader du Front solidarité mauricien (FSM) a « clarifié » sa position sur ses options d’alliance aujourd’hui. Expliquant qu’il est tout à fait disposé, dans l’intérêt supérieur de la nation, d’offrir « sa collaboration » au gouvernement si les élections générales sont retardées. Il a détaillé aujourd’hui en quoi le pays, mais également la sécurité dans la région, bénéficiera grandement de l’arrivée du FSM au gouvernement mauricien. Cehl Meeah tient toutefois

[Vidéo] Cehl Meeah flatte Grégoire ainsi que Bachoo et descend Abu Kasenally

« J’ai tendu la main à père Grégoire pour que nous menions un combat contre la pauvreté. » C’est ce qu’a déclaré Cehl Meeah, aujourd’hui, lors d’un point de presse. Le leader du Front solidarité mauricien dit n’avoir aucun doute sur le fait que Jocelyn Grégoire « a de bonnes intentions ». Au niveau de la santé, poursuit Cehl Meeah, « katastrof pe kontinie ». Et de déplorer ce qu’il considère comme « un manque de sympathie »

[Vidéo] Réforme électorale : Cehl Meeah refuse qu’on qualifie son FSM de parti sectaire

Le leader du Front solidarité mauricien se pose en rassembleur. Et affirme que le qualificatif « sectaire » ne s’applique ni à lui, ni à son parti. Cehl Meeah déclare également qu’il « ne sera la voix d’aucun groupe sectaire ». Dans le cadre de ses propositions sur la réforme électorale, il dit être à l’écoute de toutes les communautés.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>