Breaking news
  • No posts were found

Tag "fonds monetaire international"

ESAAMLG : Le FMI en soutien auprès de Maurice

Le Fonds monétaire international (FMI) a répondu favorablement à la demande de Maurice qui sollicitait ses expertises afin de l’aider à développer une stratégie pour la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme – le National Anti-Money Laundering/Combatting the Financing of Terrorism (AML/CFT) Strategy – visant à lui permettre de se conformer aux recommandations de l’Eastern and Southern Africa Anti-Money Laundering Group (ESAAMLG). Nadim Kyriakos-Saad, Assistant General Counsel

Maurice sera le premier pays africain à se doter du Financial Conditions Index

Maurice est en passe d’être le premier pays d’Afrique à se doter d’un Financial Conditions Index (FCI) grâce aux bons soins du Fonds monétaire international (FMI). Cet indice a été adopté par une quarantaine de pays, tels l’Allemagne, la Chine, la Corée du Sud, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Grèce, l’Inde, la Malaisie, le Mexique, la Pologne, le Portugal, Singapour et la Thaïlande et permet d’évaluer leurs

[Vidéo] Le FMI recommande d’élargir l’espace fiscal pour absorber d’éventuels chocs

Pas de problème «pour le moment» avec la soutenabilité de la dette publique. Tel est le constat d’une délégation du Fonds monétaire international, en mission à Maurice. Dirigée par Amadou Sy, celle-ci a procédé à une évaluation de la situation économique et sociale du pays. La stratégie du gouvernement, qui table sur les investissements pour relancer la croissance, peut marcher. Elle comporte toutefois des risques, qu’il faudrait mitiger en élargissant

[Vidéo] Le FMI affiche un «optimisme» conditionnel pour l’économie mauricienne en 2016

Les fondamentaux économiques du pays sont « solides », selon Mauro Mecagni, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI), actuellement en visite à Maurice. A l’issue de ses consultations dans le cadre du rapport Article IV sur Maurice, la délégation du FMI estime que le pays peut atteindre un taux de croissance d’environ 4% en 2016 et les années suivantes. Mecagni prévient toutefois que cette performance nécessitera des efforts particuliers afin

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>