Breaking news
  • No posts were found

Tag "financement des partis"

Les questions autour de l’argent en politique

Difficile de dire le contraire. Sur le principe, l’élaboration d’une loi sur le financement des partis constituera une avancée considérable pour l’assainissement du cadre dans lequel fonctionnent nos formations politiques. Les propositions rendues publiques par le gouvernement ce vendredi doivent non seulement être débattues, mais également perfectionnées puis effectivement mises en œuvre. Car de nombreuses questions demeurent. Quelle aide publique ? La formule de remboursement partiel des frais de campagne par

[Vidéo] Le financement des partis par l’Etat un «gaspillage de fonds publics», selon la NTUC

La National Trade Union Confederation s’élève contre le financement des partis politiques mais aussi des associations socioculturelles par l’État. C’est du «gaspillage de fonds publics», soutient le syndicaliste Narendranath Gopee. Les partis traditionnels devraient également se tenir éloignés des élections municipales et villageoises, estime pour sa part Radhakrishna Sadien, président de la confédération.

[Interview] Nando Bodha décrit les principaux piliers de la réforme électorale du gouvernement

Un Parlement qui accueillera un peu plus de 80 élus. Un Best Loser System qui garde son nom mais qui change de vocation. Des partis politiques ayant l’obligation de faire auditer leurs comptes tout en se faisant rembourser une partie de leurs dépenses électorales. La possibilité pour des étrangers de financer les partis politiques locaux. Nando Bodha, membre du comité ministériel sur la réforme électorale, a rencontré ION News pour

[Vidéo] Le financement direct des partis synonyme de «trafic d’influence» pour la CTSP

La centrale syndicale n’est pas contre une forme de soutien aux partis politiques. Mais le financement direct, tel que décrit par le ministre Nando Bodha dans un entretien cette semaine, est synonyme de trafic d’influence pour la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Les contributions devraient plutôt être versées dans un fonds que gérerait le gouvernement, suggère Reeaz Chuttoo. Le financement devrait également se faire durant la campagne et

[Vidéo] Financement politique : «Il faut une limite» aux contributions des entreprises, dit la CTSP

L’argent provenant du trafic de drogue sert peut-être à financer les partis politiques. Ce constat de la commission Lam Shang Leen n’étonne guère la Confédération des travailleurs du secteur privé. Parce qu’il n’y a pas de loi encadrant le financement des partis, «bokou larzan sal rantre, sorti» pour influencer les élections, affirme Reeaz Chuttoo. «Il n’est pas normal», poursuit le président de la CTSP, que les compagnies privées financent les

Rapport Lam Shang Leen : Le Conseil des religions insiste pour une loi sur le financement politique

Le Conseil des religions note que le rapport Lam Shang Leen a adopté une position similaire à la sienne sur la prise en charge des toxicomanes. Au vu d’un possible financement des partis politiques par l’argent provenant du trafic de drogue, le groupement de religieux insiste pour une loi sur le financement des partis. Dans un communiqué, le Conseil reprend à son compte cette remarque de Paul Lam Shang Leen et

[Compte rendu] Gulbul, celui qui est là pour «devir lanket», selon Lam Shang Leen

Lundi, il avait promis de revenir avec des documents. Raouf Gulbul l’a fait ce jeudi 9 novembre. Au début de sa 4e audition par la commission d’enquête sur les drogues, l’avocat remet des documents. Notamment ceux relatif aux permis d’opération accordés à des maisons de jeux par la Gambling Regulatory Authority. Mais bien vite, Paul Lam Shang Leen s’intéresse à nouveau à la rencontre entre l’ancien candidat du MSM et

Moraliser quoi ?

Ah les naïfs ! Ils tombent sur une belle formule qui a un sens, une portée et dont le non-respect entraîne des conséquences… ailleurs. Et voilà qu’ils la plaquent sur notre contexte local. En feignant de croire que la question sera bientôt à l’agenda parlementaire. L’idée d’une loi sur la moralisation de la vie politique – la solution à tous nos maux, paraît-il – a squatté les débats de journalistes.  Elle

Manifeste de la désobéissance économique

Uniciti; Moka Smart City; Mon Trésor Smart City; Mont Choisy Smart City; Jin Fei Smart City. Quel benêt osera prétendre que le gouvernement actuel n’arrive pas à faciliter des projets de développement majeurs dans le pays ? Une autocongratulation s’impose. Chantons les louanges du secteur privé – apparemment, c’est plus convenable de dire «la communauté des affaires» – et du gouvernement. En fait, nous n’y arrivons pas. Car la sensation de

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>