Breaking news
  • No posts were found

Tag "espece endemique"

[Vidéo] Chauves-souris : Un nouvel exercice d’abattage démarre ce samedi 27 octobre

Il y a encore trop de roussettes par rapport à la superficie de «notre petite île», selon Mahen Seeruttun. Le ministre de l’Agro-industrie annonce un nouvel exercice d’abattage qui démarre dès demain et aura cours jusqu’à début décembre. Confirmant une décision prise depuis au moins juillet, comme annoncé sur ION News. Comme lors des années précédentes, les officiers de la Special Mobile Force seront chargés d’abattre les chauves-souris. Ils devront

[Vidéo] Seeruttun explique la logique de la diminution de la population de chauves-souris par 20%

Le ministre de l’Agro-industrie assure que ses propres techniciens ont émis des avis divergents sur la question. Mais devant la baisse régulière de la production de fruits tels que les mangues et les letchis et l’augmentation constante de la population de chauves-souris, il a dû trancher. Mahen Seeruttun explique ainsi que c’est dans des conditions très réglementées que les officiers de la Special Mobile Force procéderont à l’abattage sélectif d’environ

«L’abattage de chauves-souris est une forme de cruauté», selon la Mauritian Wildlife Foundation

La Mauritian Wildlife Foundation (MWF) donne la réplique à Mahen Seeruttun. « Nous sommes contre l’abattage des chauve-souris », argue Vikash Tatayah, qui y est directeur du service de conservation. Ce dernier estime que les dégâts causés par les chauves-souris sont exagérés et qu’ils s’élèvent à 11%, selon les résultats préliminaires d’une étude menée par la MWF en 2014. Des recherches qui seront également menées cette année. « L’abattage est une forme de cruauté

Le ministère de l’Agro-industrie entame une campagne d’abattage contrôlé des chauves-souris

Alors que l’été approche, les fruits comme le letchi et la mangue refont leur apparition. Ce qui fait craindre aux agriculteurs les dégâts que pourraient causer les chauves-souris sur leurs plantations. Au Parlement, hier, Mahen Seeruttun a précisé les mesures prises par le ministère de l’Agro-industrie. Celui-ci, dit-il, compte effectuer un abattage contrôlé de ce mammifère frugivore dans les semaines qui viennent. Le ministre a expliqué, en réponse à Rajesh

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>