Breaking news
  • No posts were found

Tag "enrichissement illicite"

[Vidéo] Bérenger prévoit de saisir la Cour suprême si le gouvernement ne rectifie pas le tir sur la loi Bhadain

Le leader du MMM a précisé que son parti n’a pas souhaité apporter son soutien au Good Governance and Reporting Bill pour qu’il ne dépasse pas les ¾ des votes des élus. Car Paul Bérenger estime que la nomination du board de l’Integrity Reporting Services Agency (IRSA) pose toujours problème. Le gouvernement doit donc, selon lui, rectifier le tir. Soit en amendant le texte voté ou alors la Constitution afin de

[Audio] La loi Bhadain votée, «nous continuons de travailler encore plus dur», affirme le ministre

58 voix pour. 4 contre. 7 abstentions. Le Good Governance and Integrity Reporting Bill a été adopté, ce jeudi 3 décembre, avec les amendements proposés, dont certains jusqu’à la dernière heure. Ainsi qu’ils l’avaient annoncé, les députés travaillistes se sont prononcés contre la loi Bhadain, tandis que ceux du MMM se sont abstenus. C’est un « grand jour » pour Maurice, dit Roshi Bhadain. Le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers

Loi Bhadain: De nombreuses réserves exprimées durant la première session de débats

Les débats sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill (GGIR) se sont terminés fort tard hier. Avec, au final, 14 orateurs, ce n’est que vers minuit que la session de ce mercredi 2 novembre a été levée. Ce qui ressort des interventions d’hier : les profondes réserves exprimées par l’opposition sur divers aspects de la loi Bhadain. En présentant son projet de loi, le ministre des Services financiers s’est voulu ferme, confiant,

Parlement: L’amendement constitutionnel voté avec plus de trois quarts des voix

The Constitution (Amendment) Bill a été adopté par l’Assemblée nationale. Les « oui » l’ont emporté avec une écrasante majorité : 65 voix, soit plus que les trois quarts requis. Seuls les quatre députés du Parti travailliste se sont prononcés contre. Les débats se poursuivent actuellement sur le Good Governance and Integrity Reporting Bill. Treize interventions sont prévues pour aujourd’hui. Après Paul Bérenger et Francisco François, plus tôt dans la journée, c’est Anil Gayan

[Vidéo]  Ramgoolam confirme que le PTr votera contre la «mascarade» et s’étonne de l’erreur du MMM

Le leader des rouges estime que le gouvernement a jeté de la « poudre aux yeux » des partis de l’opposition avec quelques amendements. Cela dans le but de les amener à voter en faveur du Good Governance and Integrity Bill et l’amendement constitutionnel qui le précède. Navin Ramgoolam explique toutefois que les députés rouges ne voteront pas ces deux textes, car il estime qu’ils seront utilisés comme « outil politique ». Navin Ramgoolam s’étonne donc de la position du

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>