Breaking news
  • No posts were found

Tag "élections"

[Vidéo] Le MP n’est «pas pressé» de négocier une alliance, soutient Ganoo

Alan Ganoo nie catégoriquement toute rumeur d’alliance avec le Parti travailliste. Ou avec un autre parti. Il n’y a eu ni «koz-koze», ni négociations, ni même une amorce de discussions, assure le président du Mouvement patriotique. La situation étant encore «floue» sur la scène politique, poursuit-il, il est difficile de savoir ce qui se passera d’ici les prochaines législatives. Le parti de la rose n’est donc «pas pressé» de négocier une

Il y a la version des fans, puis celle des autres

Mettons-nous dans la peau d’un fan de Pravind Jugnauth afin de commenter les deux décisions prises par le Premier ministre, vendredi dernier. D’une part, l’institution d’une commission d’enquête sur les agissements d’Ameenah Gurib-Fakim durant les derniers jours de sa présidence. Et d’autre part, la transmission à la Commission anticorruption d’une lettre de dénonciation non signée. Le Premier ministre a démontré un leadership exemplaire. En phase avec les attentes des Mauriciens, il

Malbar [nepli] kouyon ?

L’expression, venant d’un non-hindou, empeste parfois le racisme. Mais les membres de la communauté majoritaire l’utilisent eux-mêmes volontiers pour qualifier ce mélange de jai de [expression bhojpuri désignant une tendance à abandonner facilement] et de suivisme auquel ils succombent trop souvent. Le malbar kouyon type est, en effet, souvent celui dont le parti politique préféré a pour symbole… l’Hôtel du gouvernement. Et dont le soutien est quasi-acquis dès qu’il entend

[Audio] Mahmad Kodabaccus: Le PMSD aura un rôle très important à Rodrigues

L’équipe dirigée par Xavier Duval a déjà identifié un noyau d’individus, dont certains pourraient être des candidats du PMSD aux prochaines élections générales à Rodrigues. C’est ce qu’explique Mahmad Kodabaccus de Rodrigues, où Xavier Duval et trois autres cadres bleus sont actuellement en déplacement. Sollicité pour une réaction après la sortie en règle de Mahen Jhugroo contre le PMSD et Xavier Duval au Parlement, il y a deux jours, Kodabaccus

Les clés de lecture de Belle-Rose/Quatre-Bornes

On ne cesse de vanter l’électorat de la circonscription. Ceux qui votent à Belle-Rose/Quatre-Bornes seraient «éclairés». Leur opinion ayant, dit-on, la fonction de «baromètre» politique du pays. Au-delà des formules autocongratulatoires, essayons de comprendre comment vote cet électorat. Certes, cela ne servira pas à prédire l’issue de la partielle que Roshi Bhadain déclenchera – les analyses statistiques traditionnelles ont montré leurs limites en 2014. Mais nous disposerons au moins de

La triple obligation de Jugnauth en attendant 2019

L’équipe de rédaction du Budget 2017-2018 doit être félicitée. Pas pour ce que vous croyez, toutefois. Le discours «Rising to the challenge of our ambitions» de Pravind Jugnauth n’était pas vraiment excitant. C’est à se demander si le ministre des Finances a vraiment inspiré la nation, ce jeudi. D’une part, à cause du fond de son Budget speech – plombé par l’omniprésence de l’Etat. D’autre part, à cause de la

[Vidéo] Emile, Gungea, Moonien et Bhuckory représenteront les journalistes au Media Trust

Seuls 154 journalistes sur plus de 400 détenteurs d’une carte de presse se sont déplacés pour élire leurs représentants sur le board du Media Trust. Au décompte des voix, Vel Moonien et Kamlesh Bhuckory, tous deux du Défi Media Group, sont arrivés en tête avec 82 et 62 votes respectivement. Florian Lepoigneur de l’express, Marie Théodore-Lajoie de La Vie Catholique, Gaëlle Tossé d’ION News set Jean-Claude Le Roy de Maurice

L’éloge d’une apocalypse politique

La scène est surréelle. Un leader de parti et son élu le plus gradé se bagarrant comme des chiffonniers. A coups de zoure mama. C’est ce qu’il s’est passé vendredi lors du bureau politique du Parti travailliste. Loin d’être un problème endémique chez les rouges, la suprématie du leader écœure d’autres militants ailleurs. Mauves de dégoût, en sanglots parfois, ils confient leur incompréhension de ne pas être écoutés et de

Où est le Macron mauricien ?

Voici donc la question de circonstance que de fins connaisseurs de la chose politique ont commencé à poser dès ce dimanche soir. L’enthousiasme suscité par l’élection d’un homme de 39 ans – avec un peu plus de trois ans de vie politique active au compteur – les amène à rêver d’un destin similaire pour notre république. Le rêve tournera toutefois au cauchemar s’ils débutent leur quête sur un postulat complètement

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>