Breaking news
  • No posts were found

Tag "election secretaire general de la francophonie"

[Vidéo] Francophonie: Ramgoolam et Bérenger estiment que de l’Estrac a «toutes ses chances»

La course au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie est toujours ouverte. Et pour Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, Jean Claude de l’Estrac conserve toutes ses chances. C’est ce qu’ils ont déclaré samedi dernier lors de leur conférence de presse conjointe. D’autant que cela se jouera, indique Bérenger, entre l’actuelle secrétaire général de la Commission de l’océan Indien et Michaëlle Jean. Les chefs d’Etat et de gouvernement de

[Vidéo] La course au secrétariat général de l’OIF toujours ouverte, selon Jean Claude de l’Estrac

« La course n’est pas gagnée. » Jean Claude de l’Estrac l’avoue d’emblée. Certes, il est, avec la Canadienne Michaelle Jean, en position de favori pour être le nouveau secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie. Ils sont cependant toujours quatre candidats au niveau du continent africain à briguer ce poste. Et si d’ici le XVe sommet des chefs d’Etat de l’organisation, fin novembre, aucun consensus n’est trouvé sur celui qui succédera

[Francophonie] Sept pays d’Afrique soutiennent la candidature de de l’Estrac

Le sommet Union européenne-Afrique, qui s’est tenu ce mercredi et jeudi à Bruxelles, a été l’occasion pour Maurice d’engranger de nouveaux soutiens à la candidature de Jean Claude de l’Estrac au poste de secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), regroupant Djibouti (membre de l’OIF), la Somalie, le Soudan, le Sud-Soudan, l’Ethiopie, le Kenya ainsi que l’Ouganda, a dit soutenir le Mauricien.

[Francophonie] La candidature de Jean Claude de l’Estrac bien lancée

Il a été le premier à déclarer sa candidature, le 11 mars dernier, au poste de secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Depuis, les soutiens discrets ou plus ostensibles s’accumulent. En cette journée mondiale de la Francophonie, c’est le Premier ministre mauricien qui dit voir en Jean Claude de l’Estrac un candidat qui « exprime la synthèse d’un monde en mouvement, tel qu’on le retrouve dans l’océan Indien,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>