Breaking news
  • No posts were found

Tag "education"

[Vidéo] La mise sur pied d’une UTM Alumni envisagée

Ils sont 593 étudiants à avoir reçu leurs diplômes de l’université de Technologie (UTM), cette semaine. Une nouvelle cuvée de niveau undergraduate et postgraduate qui fera passer le mot sur la qualité de l’éducation au campus de La Tour Koenig, espère la directrice Sharmila Seetulsingh-Goorah. La mise sur pied d’une UTM Alumni est à l’étude, poursuit-elle. Ce qui facilitera la mise en réseau des anciens étudiants de l’université.

[Vidéo] Que 2 inspecteurs pour plus de 850 écoles préprimaires, s’insurge le syndicat

Le pays compte 883 écoles préprimaires. Et il n’y a que deux inspecteurs, des Acting Coordinators, pour l’ensemble de ces établissements qui sont, en outre, répartis en deux zones seulement. Une situation qui inquiète la Early Childhood Care and Education Authority Employees Union, car cela représente une trop lourde charge de travail pour deux personnes. Le syndicat plaide pour la répartition de ces établissements en quatre zones, comme au primaire.

[Vidéo] Dominique Grenade : Il y a une prise de responsabilité des parents sur l’éducation

Il était enseignant dans une école primaire confessionnelle quand le pays est devenu indépendant en 1968. Il n’y avait pas de choix à ce moment-là, le destin du pays dépendait de ses habitants, explique Dominique Grenade. Originaire de Plaine-Magnien et aujourd’hui âgé de 87 ans, il dit avoir fait sa part du travail en inculquant à ses élèves l’absolue nécessité pour les Mauriciens de faire avancer le pays ensemble. Si

[Vidéo] Anand Kumari Seeruttun: L’émancipation par le travail et l’éducation

Quoi faire quand il n’y a pas de quoi nourrir la famille, ni assurer l’éducation des enfants. A 79 ans, Anand Kumari Seeruttun raconte le quotidien de ces milliers de foyers qui, malgré des conditions de vie précaires, ont misé sur l’éducation de leurs enfants dans les années 1960. L’éducation de ses six enfants a été, en partie, financée par leurs propres efforts. Pendant qu’elle labourait les champs, ses filles cueillaient,

[Vidéo] Michel To Choon Kwee : On a parfois peur à cause de la drogue

Ses premiers souvenirs de la période de l’indépendance, ce sont les voisins à Rose-Hill vendant leurs maisons et terrains pour immigrer car ils avaient peur de la situation après le 12 mars 1968. Pourtant, pour Michel To Choon Kwee, la somme de petites choses qui ont changé montre que le pays a progressé. Des chemins en terre qui ont été bitumées aux huttes en paille qui ont laissé la place

[Vidéo] Le progrès doit se faire en incluant les handicapés, affirme Jugnauth

Le développement et le progrès du pays ne peuvent se faire en excluant les handicapés. Pravind Jugnauth a insisté sur ce point, à Moka, lors des célébrations organisées par diverses associations œuvrant auprès d’enfants handicapés. Et qui marquent les 50 ans d’indépendance de Maurice. Le Premier ministre a énuméré les différents efforts faits par son gouvernement pour assurer une meilleure qualité de vie aux handicapés. Plus de 650 élèves de 25 écoles assistaient,

[Vidéo] Hector Espitalier-Noël: «Ceux qui avaient eu peur de l’indépendance ont eu tort»

La volonté de cohabiter ensemble est une richesse qui a rendu le pays unique. Tout comme le fait que tous les Mauriciens croient dans l’éducation comme moyen d’assurer le progrès. Selon Hector Espitalier-Noël, ce sont les ingrédients essentiels sur lesquels s’est reposé le succès du pays. Toutefois, si le CEO du groupe ENL rappelle que notre succès est dû, en partie, à notre capacité à apprendre de ceux qui sont venus

[Vidéo] Des élèves en Grade 7 «analphabètes», selon le syndicat des recteurs des collèges privés

La liste de ses griefs est longue. Mais, assure le Managers of Private Secondary School’s Union (MPSSU), ses membres ont l’intérêt de leurs élèves à cœur. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils s’inquiètent du niveau de ceux intégrant le collège. Certains sont «analphabètes», affirme Clément Wong. Le trésorier du syndicat s’interroge ainsi sur le travail effectué en classe au primaire. Le syndicat, qui regroupe 25 collèges, souhaite aussi que des élèves

[Vidéo] Pravind Jugnauth : La mafia de la drogue «a les moyens de déstabiliser le gouvernement»

Pendant trop longtemps, la mafia a été «toléré», «soutire». Les trafiquants ont aujourd’hui «les moyens pour déstabiliser un gouvernement», déclare le Premier ministre. Qui a, devant des collégiens à Moka, réaffirmer son engagement dans la lutte contre le trafic de drogue. Pravind Jugnauth a exhorté les Head Boys et Head Girls rassemblés au Mahatma Gandhi Institute à ne pas se laisser prendre au piège de la consommation de drogue. Tout

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>