Breaking news
  • No posts were found

Tag "droit de retour"

[Vidéo] SAJ à La Haye : «In my life, I have always been confident»

«Je sais très bien ce que la Grande-Bretage dira devant la Cour, mais cela n’a aucune importance.» C’est la déclaration faite par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, après son discours inaugural devant la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye. Il se dit confiant quant à l’opinion des juges, faisant ressortir qu’«in my life, I have always been confident». Il dit aussi s’attendre à un «immediate return of Chagos to

[Vidéo] Chagos : A la CIJ, Maurice attaque le «non-choix» du «pouvoir colonial» britannique

«The choice we were faced with was no choice at all.» Sir Anerood Jugnauth, puis le panel légal de Maurice, ont insisté sur ce point devant la Cour internationale de justice, ce 3 septembre. Au moment des négociations en vue de l’indépendance, la délégation mauricienne a dû choisir entre accepter l’excision des Chagos et être libre ou demeurer une colonie. Car peu importe le cas de figure, la Grande-Bretagne comptait garder

[Vidéo] Avec les auditions à la CIJ, l’espoir d’un retour des natifs aux Chagos

Ils ont suivi avec attention les auditions qui ont démarré à La Haye, aujourd’hui. Ces Chagossiens de Pointe-aux-Sables ont écouté avec émotion l’une des leurs s’adresser à la Cour internationale de justice. Parler de leur douleur, de l’injustice qui leur a été faite lorsque l’archipel a été excisé du territoire mauricien et les Chagossiens déportés sans ménagement. Plus de 50 ans plus tard, l’espoir d’un retour est toujours là.

[Vidéo] Liseby Elisée, Chagossienne à la CIJ : «Mo bizin retourn dan mo zil»

Elle est née sur Peros Banhos en 1953. Ses parents sont nés sur d’autres îles de l’archipel des Chagos. Liseby Elisée, dont le témoignage a été diffusé à La Haye, ce lundi 3 septembre, l’affirme haut et fort : «Mo bizin retourn dan mo zil kot mo’nn ne.» «Je dois retourner sur mon île où je suis née.» La Chagossienne raconte, dans un extrait vidéo diffusée à la Cour internationale de justice, la

[Vidéo] Visites aux Chagos: Bancoult lance un appel au boycott

«Ne laissons pas les Anglais nous diviser !» Les trois nouvelles visites aux Chagos qu’organise le gouvernement britannique irritent Olivier Bancoult au plus haut. Pour le président du Groupe réfugiés Chagos, c’est là une énième tentative pour tenter de diviser la communauté. D’autant que les visites, prévues en octobre et novembre 2018, ainsi qu’en février 2019, incluront cette fois-ci les descendants des natifs. Les Chagossiens intéressés ont été invités à contacter

[Vidéo] Bancoult: «Nous ne sommes pas des visiteurs mais des ‘belongers’»

Les Chagossiens veulent retourner sur leur archipel définitivement. Selon Olivier Bancoult, il est injuste qu’Américains et Britanniques vivent sur l’archipel alors que le peuple chagossien doive se contenter des droits de visite. «Nous ne sommes pas des visiteurs mais des ‘belongers’», insiste le leader du Groupe Régugiés Chagos (GRC). La communauté a manifesté, ce matin, devant l’ambassade britannique. Elle proteste contre la visite que compte organiser le Royaume-Uni plus tard cette année.

[Document] Fonds de £40 millions: Les Chagossiens n’auront pas à renoncer à poursuivre les Britanniques

La précision vient du haut-commissariat du Royaume-Uni à Maurice. Les Britanniques n’utiliseront pas le British Government Support Package d’environ 40 millions de livres sterling « pour arguer que les Chagossiens ont renoncé à leur souhait de retourner sur les îles ». Le gouvernement britannique, rappelle le communiqué émis ce matin, accompagne la communauté « depuis plusieurs années ». Dont le Groupe Réfugiés Chagos (GRC) dans le cadre de l’éducation et de l’employabilité des jeunes. Ces

[Vidéo] Olivier Bancoult: «Nous irons sur Chagos sans que les Britanniques s’y attendent»

Leur détermination à retourner sur leurs îles natales ne faiblit pas. Pancartes en main, des Chagossiens scandent, devant le Haut-commissariat britannique depuis 8h ce matin : « Angle voler! » Ils comptent bien rester là jusqu’à 16h aujourd’hui, bien qu’il semble que le Haut-commissaire Jonathan Drew n’y soit plus. Ils comptent bien se faire entendre, et réclamer encore – comme ils le font valoir dans un énième courrier adressé au gouvernement du Royaume-Uni

[Vidéo] Les Britanniques refusent un retour au Chagos et proposent Rs 1,7 milliard d’aide

« I am today announcing that the Government has decided against resettlement of the Chagossian people to the British Indian Ocean Territory on the grounds of feasibility, defence and security interests, and cost to the British taxpayer. » Le propos est signé de la ministre des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, la baronne Anelay of St Johns. En contrepartie de sa fin de non recevoir aux demandes de retour des

Chagos : Une autre affaire devant la Haute Cour de Londres

C’est la première procédure judiciaire de Chagossiens des Seychelles contre le gouvernement britannique. Ce jeudi 11 août, une audience sur l’autorisation d’engager une procédure de réexamen judiciaire devant la Haute Cour a été entendue. Solange Hoareau, né dans les années 1950 sur Diego Garcia, entend contester l’exercice de consultation mené par le gouvernement britannique, l’année dernière, quant à un possible repeuplement et les alternatives à être envisagées. Le Chagossien conteste en particulier

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>