Breaking news
  • No posts were found

Tag "douanes"

Une enseignante angolaise arrêtée avec Rs 16,3 millions d’héroïne

Eliza Filomena Wawa, une enseignante de 54 ans, a été arrêtée ce dimanche 21 octobre au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport avec 83 boulettes d’héroïne pesant 1 088 grammes dissimulées dans ses parties intimes. Le fait qu’elle venait de débarquer d’un vol en provenance de Madagascar et qu’elle avait fait un transit par le Kenya a poussé les services de douane de la Mauritius Revenue Authority (MRA) à la fouiller avec

Trafic de drogue : Une troisième mule interceptée à sa descente d’un vol de Kenya Airways

Et de trois… Un Ougandais soupçonné d’avoir ingurgité 58 capsules d’héroïne a été intercepté lundi par les services de douane de la Mauritius Revenue Authority (MRA) au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) à sa descente d’un vol de la Kenya Airways. Il traversait le «green channel», le couloir réservé à ceux qui n’ont rien à déclarer lorsqu’il a été soumis à une fouille. Son bagage à main non enregistré

[Drogue] Saisie de 141 kilos de cannabis, haschisch et héroïne destinés à Maurice

La saisie a été effectuée par les douanes malgaches le 7 juin à partir d’informations fournies par la Mauritius Revenue Authority (MRA). C’est sur cette base que les autorités de la Grande île ont procédé à l’arrestation de trois Mauriciens résidant respectivement à Baie-du-Tombeau, Plaine-Verte et Roche-Bois. En voyage à Madagascar depuis mars, les trois individus ont été appréhendés à Tamatave hier. A la MRA, on laisse entendre que les

[Vidéo] La douane se dote de nouveaux équipements d’une valeur de Rs 135 millions

Détecter les fraudes à la douane, assurer la surveillance du commerce en zone portuaire, permettre une inspection plus rapide des containers ou encore combattre le trafic de drogues. Ce sont les objectifs les plus importants de la douane à travers la mise en opération d’un Fast Interceptor Boat et d’un nouveau scanner dans la zone portuaire. Sudhamo Lall, le directeur de la Mauritius Revenue Authority assure que le retour sur

[Vidéo] Maurice sert de modèle pour la mise en place du certificat d’origine électronique en Afrique

Le directeur des douanes a donné un chiffre : le temps d’attente est passé de 2 jours à 20 minutes. C’est ainsi que Vivekanand Ramburun a résumé l’un des avantages qu’offre le certificat d’origine électronique. En choisissant de se défaire de la version papier de ce document indispensable pour l’exportation de produits manufacturés ou agroalimentaires, l’administration des douanes minimise aussi le risque de faux et les tentations de fonctionnaires de monnayer

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>