Tag "diesel"

[Vidéo] L’ACIM envisage de contester en Cour la structure des prix du carburant

L’ampleur de la hausse du prix de l’essence et diesel, annoncée mardi dernier, est-il justifié ? C’est la question que pose l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM). Elle compte consulter ses hommes de loi pour contester la structure des prix du carburant. S’il ne nie pas l’augmentation sur le cours mondial du carburant, Jayen Chellum fait toutefois remarquer que de nombreuses taxes viennent s’ajouter au prix coûtant. Et que ce

Ramgoolam : «La hausse du prix du carburant est insupportable et injuste»

Le gouvernement n’a pas su passer aux consommateurs les baisses successives sur le cours international du pétrole. A la place, accuse Ramgoolam, celui-ci n’a réduit les prix du carburant qu’à moitié afin de pouvoir renflouer les caisses de l’Etat. De ce fait, le leader du Parti travailliste estime que la décision du gouvernement d’augmenter le prix de l’essence et du diesel est « insupportable et injuste ». Commentant les récentes élections de

[Vidéo] Port: Le terminal pétrolier de 25 000 tonnes sera complété d’ici octobre 2017

Les 15 000 tonnes d’essence et 10 000 de diesel que pourront contenir les cinq cuves du terminal permettront d’assurer une « plus grande sécurité » pour le pays, affirme Ashit Gungah. Ce volume représentant une réserve de deux semaines de carburant, explique le ministre de l’Industrie et du Commerce. Les travaux de construction de ce terminal pétrolier ont déjà démarré. Mais c’est aujourd’hui que la pose de la première pierre a eu lieu. Ce

Essence et diesel : Prix inchangés à la pompe

Pas de hausse ni de baisse pour les prix de carburants. Le Petroleum Pricing Committee s’est réuni ce vendredi 2 septembre, et maintient le prix de l’essence à Rs 38,85 le litre et celui du diesel à Rs 29,50. Comme le mois dernier, le PPC note dans un communiqué qu’il y aurait dû y avoir augmentation des prix à la pompe. Pour l’essence, de l’ordre de 12,89%. Pour le diesel, à hauteur de 15,84%. C’est

Essence et diesel : Les prix inchangés

Les prix de l’essence et du diesel à la pompe ne changent pas. Le Petroleum Pricing Committee (PPC), qui s’est réuni ce vendredi 5 août, les maintient à Rs 38,85 et Rs 29,50 le litre respectivement. Pourtant, note le PPC, le prix de l’essence aurait dû accuser une hausse de 12,52%. Et celui du diesel, 18,58%. Cela à cause des fluctuations au niveau du cours mondial. Toutefois, des fonds puisés du Price Stabilisation

[Vidéo] Gungah exhorte les opérateurs à répercuter la baisse au niveau de leurs produits

Les nouveaux prix de l’essence et du diesel reflètent ceux pratiqués sur le marché international. Et Ashit Gungah s’en réjouit. De tels tarifs, explique le ministre de l’Industrie et du Commerce, ne sont possibles que « grâce à la nouvelle formule » mise en place il y a peu. Et qui a permis aux consommateurs de profiter de « deux baisses en deux mois et demi ». Dans la foulée, Ashit Gungah lance

[Vidéo] L’ACIM réclame une baisse d’au moins Rs 100 sur le gaz ménager

« Gouvernman pe fer profi lor latet popilasion », martèle Jayen Chellum. Cela à travers les prix pratiqués localement pour la vente de carburants mais aussi du gaz ménager alors que les cours mondiaux ont chuté de manière significative. Le secrétaire général de l’Association des consommateurs de l’île Maurice réclame, par conséquent, une baisse des prix de l’essence et du diesel. Celle-ci devrait logiquement suivre au vu du calcul utilisé par le Petroleum Pricing

[PNQ] Le mécanisme de fixation des prix du carburant sera revu, annonce Ashit Gungah

Certes, il y a eu une baisse radicale de presque 50% dans le prix des carburants au niveau mondial. Toutefois, cela n’a pas été le cas à Maurice. Sans une augmentation de la contribution au Build Mauritius Fund (BMF), les prix du diesel et de l’essence auraient baissé de Rs 9,70 et Rs 9,60 respectivement. C’est ce qui ressort de la réponse du ministre du Commerce, Ashit Gungah, à la

[Vidéo] Le rapport de la Banque mondiale sur l’électricité fait état d’«une situation d’urgence», insiste Bérenger

La situation de Maurice au niveau de nos capacités énergétiques sur les prochaines années est alarmante, martèle Bérenger. Le leader du MMM a consacré une bonne partie de sa conférence de presse hebdomadaire aux recommandations de la Banque mondiale contenues dans le rapport déposé cette semaine au Parlement.  Paul Bérenger estime ainsi qu’Ivan Collendavelloo, en charge du portefeuille de l’Energie et des Utilités publiques, a été « ‘misled’ surtout par le

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>