Breaking news
  • No posts were found

Tag "destruction"

[Vidéo] Rs 121 millions de drogues partent en fumée aux Casernes centrales

C’est le premier exercice de destruction de drogues de cette année. 40 442 plantes de cannabis, 129 grammes des feuilles et 49 graines de cannabis, 44 grammes de drogue synthétique, 0,10 gramme d’héroïne et 352 pilules ont fini dans l’incinérateur des Casernes centrales. La valeur estimée des drogues est à Rs 121 628 500. L’opération a été menée par l’Anti Drug and Smuggling Unit et le Forensic Science Laboratory.

[Vidéo] Environ Rs 65 millions d’héroïne, de gandia et de drogues synthétiques détruites

A l’incinérateur. L’Anti Drug and Smuggling Unit a procédé aujourd’hui à la destruction de drogues saisies et pour lesquelles aucun suspect n’a été arrêté ou si celui-ci est décédé. Plus de 2,9 kilos d’héroïne estimée à plus de Rs 44 millions, 3,78 kilos de gandia d’une valeur marchande de Rs 2 millions, 1,5 kilo de drogue synthétique estimée à Rs 2,2 millions ainsi que des psychotropes ont été détruits.

[Vidéo] La police brûle Rs 69,4 millions de cannabis et autres drogues

Plus de 22 000 plants de cannabis, de l’héroïne, du haschich et des drogues synthétiques… Un peu plus de Rs 69,4 millions de drogues sont parties en fumée, ce 24 août, aux Casernes centrales. Les éléments détruits faisaient partie des preuves dans des enquêtes pour lesquelles aucun suspect n’a pu être identifié ou l’accusé est décédé. Cet exercice de destruction intervient chaque trois ou quatre mois.

[Vidéo] La MRA détruit près de Rs 5 millions de produits d’habillement contrefaits

Ciseaux, cutters et scies électriques étaient de sortie au hangar de la Mauritius Revenue Authority (MRA), à Mer Rouge. Munies de ces outils, plusieurs personnes ont méticuleusement détruit des chaussures, vêtements et accessoires de sport contrefaits saisis entre 2014 et 2017. La valeur totale des produits détruits ce jeudi 10 août est entre Rs 2 millions à Rs 5 millions. Selon Rajendra Gupta, Section Head de la MRA, l’institution n’agit

Déconstruire au lieu de détruire

L’univers va vers le désordre. C’est une loi  de la nature. Faut-il pour autant nous désespérer ? Non, sauf si nous accélérons cette marche en détruisant. Et en nous détruisant. Le paradoxe est que c’est en voulant construire… que nous devenons les pires destructeurs. Nous avons confondu notre responsabilité de déconstruire, afin de mieux construire, avec notre instinct de destruction. Regardons le monde, jusqu’à plus près de nous, voire en notre

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>