Breaking news
  • No posts were found

Tag "david isaacs"

[Vidéo] David Isaacs promet de reconquérir les parts de marché perdues par Courts

La file d’attente des clients étaient longue, ce samedi matin, pour la réouverture officielle de Courts Mammouth à Bell Village. Lieu où le magasin de meubles et électroménager s’est implanté pour le première fois, il y a 30 ans. L’occasion pour le directeur de l’enseigne de dire sa détermination à regagner les parts de marché perdues au fil des années. Pour David Isaacs, c’est à travers la variété des produits et la qualité

[Litige] Courts Asia a adressé une demande de dommages et intérêts au Special Administrator de Courts

La correspondance est partie ce jeudi 27 août. Signée par Terry O’Connor, le Group CEO de Courts Asia, la lettre réclame des dommages et intérêts pour « le non-respect flagrant des obligations du special administrator dans la procédure d’appel d’offres » de Courts Mauritius. « Nous attendons tojours leur réponse », précise le patron du géant de l’électroménager de l’Asie. Pour O’Connor, la récente démission de Yogesh Basgeet et la nomination d’un nouveau

[Rachat de Courts] Une fact-finding enquiry sur l’appel d’offres «plus que nécessaire», selon Courts Asia

Courts Asia ne lâche pas l’affaire. Et continue de soulever des questions quant à l’appel d’offres pour Courts Mauritius dont l’entreprise singapourienne a été évincée au profit d’un consortium dirigé par David Isaacs. Dans ses commentaires reçues aujourd’hui sur les derniers développements dans ce dossier, Terry O’Connor n’y va pas de main morte. Le CEO de Courts Asia réclame d’ailleurs une fact finding enquiry, qu’il juge « plus que nécessaire », menée

[Vidéo] La réunion syndicat, ministère et Isaacs s’est déroulée sur «une note encourageante»

Reeaz Chuttoo estime que la réunion entre le repreneur de Courts et le syndicat au ministère du Travail, ce jeudi,  s’est bien déroulée. Ce qui conduit le secrétaire général de la Confédération des travailleurs du secteur privé à affirmer que son syndicat se concentrera désormais sur le sort des 20% d’employés de Courts qui perdront leur emploi à la suite de la reprise de la chaîne de magasins par le

[Vidéo] Ministres et syndicat satisfaits à l’issue d’une longue réunion sur le sort des employés de Courts

La réunion, longue de trois heures, a été fructueuse. C’est l’avis unanime des ministres Roshi Bhadain et Soodesh Callichurn ainsi que des syndicalistes Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo. Cette rencontre a été précipitée par la conférence de presse de ce lundi matin d’un groupe d’employés de Courts composé essentiellement de cadres de l’entreprise. Or, selon les syndicalistes, la rencontre avec les deux ministres étaient cruciale pour s’assurer que les intérêts

[Vidéo] Des employés et fournisseurs de Courts affichent leur soutien à l’égard de David Isaacs

La solidarité parmi les employés existe, et les menaces de grève de la faim ne sont le fait que d’une « infime » minorité des employés de Courts. C’est ce qu’ont martelé les salariés de l’enseigne d’électroménager et de meubles lors d’un point de presse, ce lundi matin. Se présentant comme le courant majoritaire au sein de l’entreprise, ces employés de Courts offrent leur soutien à David Isaacs, le repreneur de l’enseigne.

[Rachat de Courts] Quand le «preferred bidder» se fait éjecter de la course

Premier revendeur d’électroménager et de meubles à Singapour, deuxième en Malaisie. Courts Asia faisait figure de grand favori dans la course au rachat de Courts à Maurice. Jusqu’au coup de théâtre dans les tous premiers jours d’août. En témoigne, l’étonnant aveu d’André Bonieux, dans un mail [voir le document] envoyé à Terry O’Connnor, CEO de Courts Asia, le 5 août. Le partner de chez PwC, le cabinet de conseil dont

[BAI] Les special administrators disent avoir agi dans le «strict respect des règles de la gouvernance»

Si c’est Mushtaq Oosman qui a été évincé par une décision du Conseil des ministres, les deux special administrators de la BAI ont choisi de répliquer ensemble à l’annonce du gouvernement à travers un communiqué émis dans la soirée de vendredi. La raison évoquée pour motiver le limogeage d’Oosman, soit sa manière de gérer les dossiers Courts, Iframac et Solis, ne semble pas convaincre Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet. Ils précisent

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>