Tag "david gaiqui"

[Vidéo] Affaire Gaïqui: «La police a fait preuve d’abus», reconnaît SAJ

«Il n’y a pas eu de brutalité policière commis contre David Gaïqui», a affirmé sir Anerood Jugnauth en se référant au rapport de la Police Complaints Division (PCD) de la Commission nationale des droits humains. Celle-ci note, cependant, que la fouille corporelle a été menée «de façon humiliante», a ajouté le ministre mentor. Le ministre de la Défense le reconnaît : «La police a fait preuve d’abus.» Répondant à la Private

PNQ : Duval interroge Jugnauth sur la brutalité policière et la torture

S’attardant sur les cas d’Eddysen Pachee et de David Gaïqui, Xavier Duval axe sa Private Notice Question sur la brutalité policière. Le premier est décédé le lundi 26 mars à l’hôpital et aurait été victime de brutalité policière selon ses proches. Le second a subi, en janvier, un traitement dégradant aux mains de la police. Le leader de l’opposition veut aussi connaître le nombre de policiers suspendus, poursuivis et condamnés dans

[Live] L’interview avec Sanjeev Teeluckdharry

Droits humains, méthodes policières, Police and Criminal Evidence Bill… Autant de sujets qui seront abordés avec Sanjeev Teeluckdharry. L’avocat a représenté David Gaiqui et, dans le sillage de cette affaire, cofondé la Human Rights Association. Sanjeev Teeluckdharry nous dira en quoi «le système» est en «faillite» et comment ses confrères et lui comptent s’y prendre pour lutter contre cela. Il sera aussi question de politique avec le député de Pamplemousses/Triolet et Deputy Speaker de l’Assemblée nationale, membre du

[Vidéo] La tension entre la MSDTF et Jugnauth est «secondaire»

Le Premier ministre ne compte pas revenir sur sa décision. Et peu importe si son refus d’assister aux célébrations de Maha Shivratri par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation provoque une tension. Tout cela est «secondaire», dit Pravind Jugnauth. En rappelant que pour lui, c’est le bon déroulement du pèlerinage au Ganga Talao qui est sa priorité. Interrogé par les journalistes sur le traitement accordé à David Gaiqui pendant sa

[Document] Le DPP: Le Police and Criminal Evidence Bill pour encadrer les fouilles corporelles

«La fouille au corps, entre légalité et viol visuel». Le titre qu’a choisi le Directeur des poursuites publiques (DPP) pour l’éditorial de sa newsletter du mois de janvier interpelle. Un billet que Satyajit Boolell signe dans le sillage de l’affaire Gaiqui. La fouille corporelle n’est pas définie dans nos lois, écrit Satyajit Boolell. Mais la pratique est reconnue par les cours de justice : il est demandé à la personne d’enlever

[Vidéo] Bérenger : Si Obeegadoo n’écoute pas l’avertissement, d’autres décisions suivront

La motion de blâme qu’il a présentée avec indignation contre Steven Obeegadoo n’est qu’un carton jaune, précise Paul Bérenger. Toutefois, si l’ancien ministre mauve entend maintenir ses critiques contre le parti et en débattre au comité central du MMM, il devra en «assumer la responsabilité». C’est l’avertissement que lance le leader du MMM à celui avec qui il confie ne pas avoir eu de tête à tête depuis un bon

[Vidéo] Les avocats de David Gaiqui exigent la suspension des policiers incriminés

David Gaiqui a été reconduit en cellule policière. En Cour de Curepipe cet après-midi, la police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Jaylall Bhoojawon était à l’audience, ce matin, fait remarquer Me Neelkhant Dulloo, du panel d’avocats de l’habitant de Pailles. Le policier syndicaliste est venu justifier la nécessité du «strip and search», s’étonne l’avocat, qui ne compte plus représenter le président de la Police Officers Solidarity Union à

[Vidéo] Yousuf et Shakeel Mohamed accusent la police de s’en prendre à Me Goodary

Les deux avocats d’Anoup Goodary estiment que la police se livre à des représailles contre leur client. Pour Yousuf Mohamed, il est clair que celle-ci cherche à transformer en accusé l’avocat qui a dénoncé le traitement dégradant infligé au suspect David Gaiqui. Shakeel Mohamed insiste, lui, sur le fait que la police n’est pas autorisée à traiter un suspect ainsi. Mais que plusieurs officiers sont déjà en train d’affirmer qu’il

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>