Breaking news
  • No posts were found

Tag "cour internationale de justice"

[Live] Chagos à l’ONU: Suivez les travaux en direct

C’est une séance décisive pour Maurice. L’Assemblée générale des Nations unies devrait être appelée au vote aujourd’hui. Et ainsi permettre, ou non, de saisir la Cour internationale de justice sur la souveraineté des Chagos. La résolution (lire le document en anglais et en français) doit être soutenue par la majorité des 193 Etats membres. En réaction au Brexit, le Royaume-Uni pourrait ne pas obtenir le soutien de certains pays de l’Union

[Vidéo] SAJ : Les discussions avec les officiels britanniques sur les Chagos débutent ce 9 novembre

Le Premier ministre dit être arrivé à la conclusion que les Britanniques ne souhaitent pas restituer à Maurice la souveraineté de l’archipel des Chagos. Toutefois, sir Anerood Jugnauth dit espérer que le dialogue et la bonne foi primeront à partir du 9 novembre. C’est à la demande du gouvernement britannique que les deux pays discuteront à partir de ce mercredi afin de trouver une solution diplomatique. Si ce n’est pas

[Vidéo] Bérenger soutient SAJ dans son action devant la Cour internationale de Justice

Le leader du MMM estime que le gouvernement a raison de traduire le Royaume-Uni et les Etats-Unis devant la Cour internationale de Justice sur le question de la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Cette initiative, suggère Paul Bérenger, doit néanmoins s’accompagner d’efforts de lobbying à l’international afin de rallier le soutien de nations comme l’Inde à la cause nationale. Si le chef des mauves affirme que le gouvernement doit démarrer tous

[L’interview] Chagos: Boolell préconise une approche raisonnée de l’Etat devant la Cour internationale de justice

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne craignent le recours de Maurice à la Cour internationale de justice. C’est l’analyse de l’ancien ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell. Celui-ci estime toutefois que le gouvernement doit adopter une attitude moins cassante et choisir avec attention ses arguments afin de rallier un nombre important de pays à sa cause en vue d’un procès devant l’institution de La Haye. Le cadre du Parti travailliste concède

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>