Breaking news
  • No posts were found

Tag "corruption"

[Vidéo] A Maurice, les petits Etats insulaires se penchent sur la corruption dans les marchés publics

Le Premier ministre le reconnaît d’emblée : les appels d’offres pour les marchés publics sont vulnérables à la corruption. Le défi, a affirmé sir Anerood Jugnauth ce matin, est donc de rendre le système de passation des marchés plus solide et plus transparent. Cela passe notamment par la révision des faiblesses dans la législation, a déclaré le Premier ministre. Il a rappelé les différentes initiatives de son gouvernement en matière de

Les 6 défis de Navin Beekarry à l’ICAC

Malmenée par les politiques de tous bords. Désavouée, parfois, par la justice. Luttant contre les perceptions bien plus puissantes que la réalité. La Commission anticorruption ne mène pas seulement un combat contre le crime en col blanc. Elle se bat aussi pour mériter le respect. Navin Beekarry, le nouveau directeur général de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) fera sienne cette quête dans quelques jours. Avant d’arriver à destination, l’homme devra

[Vidéo] Bérenger pointe le MSM du doigt; «aucune ficelle ne sera tirée», répond Jugnauth

Paul Bérenger estime que le MSM est « mêlé » au scandale AgustaWestland qui secoue l’Inde depuis plus de deux ans. Pour le leader des mauves, la Financial Services Commission ne peut se contenter de révoquer Shakil Fakeermahamod de son poste de directeur et de Money Laundering Reporting Officer de la société ML Administrators. Bérenger estime que celui-ci ne doit bénéficier d’aucune « protection». Affirmant que des poursuites au criminel doivent être intentées contre celui qui

Affaire AgustaWestland: La FSC réclame la révocation de Shakil Fakeermahamod

La Financial Services Commission (FSC) n’a pas tardé à réagir après la diffusion d’une vidéo d’India Today. Le régulateur réclame la révocation, en attendant la conclusion de l’enquête initiée à son niveau, de Shakil Fakeermahamod. L’homme est présenté comme un intermédiaire dans l’affaire AgustaWestland. Dans un communiqué [lire le PDF], la FSC indique avoir écrit à ML Administrators Ltd pour la notifier qu’elle a émis une directive quant à la

[Vidéo] L’ICAC récompense les meilleurs courts-métrages sur la lutte contre la corruption

Chacun, professionnel de l’image ou cinéaste amateur, a réfléchi sur la corruption et les moyens d’interpeller les Mauriciens par un message efficace. Au final, le jury du premier concours de courts-métrages organisé par la Commission anticorruption a eu à choisir entre les 49 entrées dans la catégorie amateur et 9 pour les professionnels. C’est hier soir qu’a eu lieu la cérémonie de remise des prix au siège de l’Independent Commission against Corruption

[Vidéo] SAJ et les responsables de l’Alliance Lepep font front contre Bérenger et Ramgoolam

Pravind Jugnauth, Ivan Collendavelloo et sir Anerood Jugnauth n’ont pas changé de cibles. Paul Bérenger et Navin Ramgoolam ont, en effet, essuyé de sévères critiques des responsables de l’Alliance Lepep. Si, pour le leader du MSM, Paul Bérenger a eu « peur » de mobiliser ses troupes lors d’un meeting du 1er-Mai, pour Collendavelloo, le leader des mauves s’est disqualifié à ce poste. Ce qui pousse le patron du Muvman Liberater à

[Vidéo] Bérenger : SAJ a «perdu toute crédibilité» et «termine sa carrière dans la honte»

Le leader du MMM dit savoir pourquoi le Premier ministre épargne jusqu’ici Vishnu Lutchmeenaraidoo et le député Thierry Henry, dont la voiture a mortellement percuté une personne à Bois Marchand, le weekend dernier. Pour Paul Bérenger, c’est parce qu’il craint les résultats d’une partielle en cas de démission du Parlement de l’actuel ministre des Affaires étrangères que Sir Anerood Jugnauth ne le révoque pas. Tandis que dans le « clear cut case » du

SAJ ne compte pas se séparer de Prakash Maunthrooa

Il ne siège sur aucun conseil d’administration en tant que représentant du bureau du Premier ministre, assure sir Anerood Jugnauth en parlant de son conseiller Prakash Maunthrooa. Ce dernier touche un salaire de Rs 114 000. Cette question sur les rémunérations des conseillers du Premier ministre a surtout été l’occasion pour l’opposition de remettre sur le tapis l’engagement du Premier ministre quant à la question de la corruption. Et la position de

[Vidéo] Ajay Daby, l’avocat de Dayal, dit avoir exhorté l’ICAC à «ne pas lyncher quelqu’un en public»

Raj Dayal a pleinement collaboré avec les enquêteurs de l’Independent Commission against Corruption. C’est ce qu’a affirmé Ajay Daby, avocat principal de l’ex-ministre de l’Environnement, à l’issue de l’interrogatoire de son client, aujourd’hui à Moka. Souriant à son arrivée, Raj Dayal s’est cependant dérobé aux journalistes à sa sortie des locaux de la Commission anticorruption. Raj Dayal s’étant aujourd’hui « expliqué », Ajay Daby estime qu’en ce qui le concerne, « l’enquête est close ».

L’ICAC enregistre une plainte pour corruption contre un ministre

Il est arrivé à la Commission anticorruption peu après 16h ce mardi et n’en est reparti que quatre heures plus tard. L’homme d’affaires, qui souhaite développer un terrain dans la région de Gros-Cailloux, a porté de graves accusations contre un ministre en vue du gouvernement. Il l’accuse, en effet, d’avoir sollicité une faveur sous la forme d’une contribution financière. Un délit puni par l’article 7 de la Prevention of Corruption Act : Public

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>