Breaking news
  • No posts were found

Tag "conseil de l’ordre des avocats"

[Vidéo] Le Bar Council annonce des réformes visant à sanctionner ses membres

Le Conseil de l’ordre des avocats a réuni ses membres ce jeudi 18 octobre pour une session informative quant aux amendements qu’il compte apporter au Mauritius Bar Association Act (MBA Act). Ils sont basés sur trois thèmes : intégrité, indépendance et innovation. Le président du Bar Council, Me Hervé Duval a proposé deux réformes fondamentales à la MBA Act. Celle de pouvoir sanctionner les avocats qui ne règlent pas les frais

[Vidéo] Hervé Duval : La precautionary measure de Teeluckdharry «une dénonciation fausse»

Le Senior Counsel ne comprend pas. Hervé Duval fait l’objet d’un Precautionary Measure, dont l’auteur est Sanjeev Teeluckdharry. Celui-ci allègue qu’un dénommé José Robertson avait sollicité ses service d’avocat en octobre dernier. Ce Mauricien, établi en Europe, lui aurait demandé le 11 octobre de lui rembourser les frais payés jusqu’ici, et indiqué que ce serait Hervé Duval qui l’aurait incité à une telle démarché. A en croire la déclaration de Teeluckdharry

En Cour suprême : Le Bar Council maintient que Teeluckdharry doit être suspendu

Sanjeev Teeluckdharry s’est présenté devant le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen ce lundi 1er octobre. Me Rishi Pursem, l’avocat du Bar Council a objecté à sa motion. Le député du MSM avait demandé une «judicial review» de la décision du Bar Council de le suspendre de la Mauritius Bar Association en attendant que la Cour suprême se prononce sur les sanctions à appliquer dans son cas. Il lui est reproché d’avoir commis une entorse

Le Bar Council : La Cour suprême décidera des sanctions contre Teeluckdharry

La Cour suprême décidera des sanctions à prendre contre Sanjeev Teeluckdharry. La décision de «[le] référer (…) pour entorse au code de déontologie des avocats a déjà été prise, n’a jamais été remise en question par le Bar Council et sera mise en application selon la procédure établie», précise Hervé Duval, président du Conseil de l’ordre des avocats. Ce que conteste Sanjeev Teeluckdharry par voie d’une demande de révision judiciaire,

La Cour suprême rejette l’injonction de Sanjeev Teeluckdharry contre le Bar Council

Après avoir tenté de jouer à cache-cache avec le Mauritius Bar Council, l’avocat Sanjeev Teeluckdharry passe à une étape supérieure. Convoquée par ses pairs pour violation de l’étiquette relativement à ses attaques contre des membres du barreau dans le sillage de la publication du rapport de la Commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et d’avoir jeté ce document à la poubelle dans un entretien

Sanjeev Teeluckdharry: «Mo pa dakor ek desizyon Bar Council»

La tension monte entre le Mauritius Bar Council et l’avocat Sanjeev Teeluckdharry. Cela suivant ses commentaires contre des membres du barreau depuis la publication des conclusions de la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen. Le député du Mouvement socialiste militant n’a pas tardé à réagir après la lettre que le Conseil de l’ordre des avocats lui a adressée ce jeudi 13 septembre. Il lui est

[Audio] Me Nazroo : Teeluckdharry a une semaine pour dire pourquoi il ne doit pas être suspendu

La correspondance du Bar Council a été envoyée à l’étude de Sanjeev Teeluckdharry ce matin. Le Conseil de l’ordre des avocats l’informe que par décision unanime, il lui est reproché d’avoir commis un «serious breach» au code de déontologie de la profession. Le fait d’avoir notamment jeté à la poubelle le rapport Lam Shang Leen lors d’un entretien avec ION News lui vaut un referral devant la Cour suprême. Yahia Nazroo,

Manque d’éthique : Sanjeev Teeluckdharry joue à cache-cache avec le Bar Council

Sanjeev Teeluckdharry se défile. Il ne compte aucunement s’expliquer devant le Mauritius Bar Council (MBC) quant à une possible violation de l’étiquette. Plus particulièrement quant à ses récentes invectives contre certains de ses confrères dans le sillage du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen. Dans une lettre adressée au président du Conseil de l’ordre des avocats ce lundi, le député du

Gurib-Fakim et Mohamed saisissent le Bar Council, Duval se met en retrait

Le secrétaire du Bar Council, Me Yahia Nazroo, confirme avoir reçu les lettres d’Ameenah Gurib-Fakim et de Me Yousuf Mohamed. Suite à cela, Hervé Duval, le président du conseil de l’ordre des avocats, a communiqué son intention de ne recevoir aucune correspondance sur ces deux plaintes et de ne pas participer aux délibérations du Bar Council à ce sujet. Ameenah Gurib-Fakim a adressé une correspondance au Bar Council pour se plaindre

[Document] Le Bar Council énumère ses différends avec le rapport Lam Shang Leen

Le Conseil de l’ordre des avocats estime qu’il est «urgent et nécessaire» de sanctionner de manière exemplaire les avocats qui n’auraient pas respecté les principes déontologiques de la profession. Toutefois, dans un communiqué émis ce 22 août, le Bar Council estime que toute sanction imposée sur un avocat, sans que celui-ci puisse se prévaloir du principe de justice naturelle, «will be far more detrimental to the profession». Le Conseil de l’ordre

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>