Breaking news
  • No posts were found

Tag "communique"

[Vidéo] De l’Estrac raconte les bagarres raciales de 1968 (III) : Le retour au calme

L’initiative vient d’un médecin qui œuvrait déjà pour la paix intercommunautaire. En pleine tourmente, il s’attèle à réunir les deux chefs politiques les plus influents auprès des communautés créole et musulmane: Sir Gaëtan Duval et Sir Abdul Razack Mohamed. La police les soupçonne fortement d’attiser les tensions. Les leaders du PMSD et du Comité d’Action Musulman entendent raison et signent un communiqué conjoint appelant au calme et à la réconciliation.

[Vidéo] Betamax: Ses trois accusations rayées, Ramgoolam parle d’une «claque» pour ses adversaires

Des 11 accusations portées contre lui, 8 ont déjà été rayées. Dont trois aujourd’hui dans l’affaire Betamax. Navin Ramgoolam n’a pas manqué de redire qu’il est victime d’une machination politique. Prédisant que les trois autres accusations portées contre lui, dans l’affaire Roches-Noires et Dufry, connaîtront le même sort. Tout cela, dit l’ancien Premier ministre, parce que le régime en place cherche à le faire chuter, car il estime être le seul

[MBC] Le Media Trust affiche à nouveau son «entière solidarité» avec Beeharry et Neerbun

Les tentatives du Media Trust de raisonner avec la direction de la Mauritius Broadcasting Corporation ont été vaines. En début de semaine dernière, la radiotélévision nationale a en effet décidé de sanctionner Ashok Beeharry et Ritvik Neerbun après leur participation au forum débat organisé par le Media Trust le 10 novembre dernier. Ce lundi, la direction de la MBC a signifié au Media Trust que la sanction prise à l’encontre

[Affaire BAI] KPMG dit ne s’être jamais engagé à payer des indemnités au gouvernement

« L’affirmation n’est pas vraie ». Le cabinet conseil dit avoir évité de commenter l’affaire BAI dans la presse jusqu’ici. Mais l’affirmation de Roshi Bhadain lors de l’émission « BAI : La Finalité », diffusée vendredi soir sur la MBC, l’a fait sortir de son mutisme. Durant l’émission, le ministre de la Bonne Gouvernance a expliqué que KPMG a accepté de payer des pénalités à l’Etat en raison de son défaut de vigilance présumé par

[Terres de l’Etat] Info et intox dans l’enquête de l’ICAC sur Sun Tan Hotels

Des membres du « judiciaire » sont impliqués dans le « festival des terres » qui aurait eu lieu durant le mandat du précédent gouvernement. C’est ce qu’avait affirmé Showkutally Soodhun le 26 juin dernier. Dans la foulée, le ministre des Terres avait requis l’ouverture d’enquêtes pour faire la lumière sur ceux ayant bénéficié de largesses supposées de l’Etat. C’est ce qui a conduit  l’Independent Commission against Corruption (ICAC) à initier, le 6 juillet, une « preliminary enquiry » sur le

[Affaire BAI] Critiquée, la FSC affirme que la BAI était «sous étroite surveillance» depuis des années

La Financial Services Commission (FSC) réagit face au barrage de critiques du grand public par rapport à la manière dont le dossier British American Insurance (BAI) a été traité. Dans un communiqué émis ce matin, le régulateur du secteur des assurances affirme que l’entreprise a été « sous étroite surveillance » et qu’une trace de toutes les actions prises à son encontre depuis les dernières années a été dûment enregistrée. La FSC explique

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>