Breaking news
  • No posts were found

Tag "commission lam shang leen"

Blanchie par la Commission Lam Shang Leen, Tisha Shamloll inquiétée par la Commission anticorruption

Alors que la Commission d’enquête sur les drogues présidée par Paul Lam Shang Leen ne juge pas opportun qu’une enquête soit diligentée sur l’avocate Tisha Shamloll pour ses liens avec le caïd emprisonné Peroomal Veeren et d’autres trafiquants notoires, l’Independent Commission against Corruption (ICAC) ne partage aucunement son avis. Les enquêteurs de Réduit se sont penchés sur le cas de la jeune femme bien avant que l’ex-juge ne rende ses

Post-Commission Lam Shang Leen : Le Bar Council va dépoussiérer son code de conduite datant de 1957

Il faut évoluer avec son temps. Face aux critiques formulées par la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen sur certains membres du barreau, le Conseil de l’ordre des avocats estime qu’il est grand temps de dépoussiérer ses règlements vieux de 61 ans. Dans un communiqué émis ce samedi 4 août, le président du Mauritius Bar Council, Me Hervé Duval indique qu’il «y a un processus

Veeren, Chowrimoothoo et Islam : le trio d’enfer du trafic d’héroïne

Ils ont beau avoir été emprisonnés, leurs noms sont cités dans quasiment toutes les grosses saisies d’héroïne à Maurice. Et le parrain des parrains demeure Peroomal Veeren. Aussi appelé Gros Veeren, il est soupçonné d’avoir distribué de la drogue synthétique lors de la fête qu’il a donnée en prison pour ses 40 ans. Condamné à une lourde peine pour trafic de drogue, il portait ostensiblement un collier en or évalué

Aéroport : La fouille du personnel et l’interdiction d’utiliser les toilettes publiques devront être de rigueur

L’arrestation du policier Moonsamy Govind Basana-Reddi, qui avait récupéré 1,2 kilo d’héroïne dans les toilettes publiques du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) il y a treize mois, semble avoir influencé l’opinion de la commission d’enquête sur les drogues quant aux contrôles à exercer sur place. Afin d’éviter des cas similaires, la commission Lam Shang Leen recommande que les toilettes publiques au niveau du hall des arrivées et près du

La Commission Lam Shang Leen contre le «Reward Money» en vigueur à l’ADSU

La Commission d’enquête sur la drogue est contre le système de récompense mis en place au sein de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Elle considère que le mécanisme de « Reward Money » peut être source de frustration, car seuls les agents engagés dans une saisie de stupéfiants, notamment au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA) ou dans une affaire ayant débouché sur une condamnation en sont les bénéficiaires. Ce, alors qu’il

[Compte rendu] Commission drogue : «Je suis un homme simple», se défend Sada Curpen

Son audition par la commission d’enquête sur les drogues n’a pas été de tout repos. Pressé de questions sur ses sources de revenus, Sada Curpen est apparu évasif. Opposant souvent des «mo pa rapel» aux interrogations de Paul Lam Shang Leen et de ses assesseurs. Et contrairement à ce que suggèrent les messages WhatsApp déposés par Tisha Shamloll, il n’a pas financé la campagne électorale de Raouf Gulbul en 2014,

[Vidéo] Anil Kumar Mohabeer : «Veeren m’avait demandé de l’argent»

Curly Chowrimootoo et Peroomal Veeren. Deux noms de trafiquants de drogue qui sont revenus régulièrement lors de l’analyse des relevés téléphoniques d’Anil Kumar Mohabeer, surnommé Satish. Et pour lesquels le propriétaire de tabagie et hommes d’affaires a dû s’expliquer, ce lundi 5 février, devant la commission drogue. Paul Lam Shang Leen, président de la commission, n’a pas manqué de noter que les communications les 43 communications, de janvier à mai 2016, avec

[Vidéo] Nizaar Dowlut : «Je n’ai rien à cacher» à la commission drogue

Il était souvent en communication avec les détenus Curly Chowrimootoo et Patrick Steeve Serret, connu sous le nom de Polocco. Des échanges téléphoniques qui ont valu au businessman Nizaar Dowlut d’être entendu par la commission d’enquête sur les drogues, ce lundi 29 janvier. De nombreux appels de deux numéros ont été retracés jusqu’à la prison. 22 communications avec Curly Chowrimooto le 16 mai 2016. 15 autres avec Polocco le lendemain. 9

[Vidéo] Trilochun explique ses visites en prison et défend les droits des détenus

L’homme semble avoir convaincu Paul Lam Shang Leen. Kailash Trilochun s’est expliqué devant la commission drogue sur ses visites en prison, entre 2009 et 2011, à des trafiquants de drogue. Dont des visites «en masse» à des détenus qui n’étaient pas tous ses clients. L’avocat avance ainsi qu’il travaillait, à l’époque, sur une motion visant à apporter des amendements à la Dangerous Drugs Act portant notamment sur un système de

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>