Breaking news
  • No posts were found

Tag "cmt"

[Vidéo] La délocalisation de la CMT «pratiquement inévitable», affirme François Woo

C’est le patron de la Compagnie mauricienne de textile lui-même qui le dit : la délocalisation est « pratiquement inévitable » pour son entreprise. Cela en raison de l’environnement « difficile » à Maurice, notamment des « coûts de production élevés » et de « blocages administratifs », a indiqué François Woo ce jeudi 25 février. La délocalisation, dit-il, est une « mouvance normale et irréversible ». Aucun calendrier n’a toutefois été arrêté pour l’heure. L’entreprise qu’il dirige, déclare François Woo, avisera

[Diaporama] Un entrepôt de la CMT de Verdun en feu

Un violent incendie s’est déclaré à la Compagnie mauricienne de textile situé à Verdun. Cela s’est produit vers 16h45, selon les témoignages recueillis auprès des habitants, ce mardi 7 juillet. Ce sont d’ailleurs des résidents qui ont averti la police. Une cinquantaine de pompiers est mobilisée pour tenter de circonscrire le feu qui a pris dans un entrepôt contenant des produits inflammables. Les soldats du feu rassurent toutefois : il n’y a

[Vidéo] La commission des femmes du MMM dénonce le «silence radio» d’Aurore Perraud

Y a-t-il toujours un ministre de l’Egalité des genres et du Développement de l’enfant ? ironise la commission des femmes du MMM. Qui dénonce les nombreux cas de violences à l’égard des enfants mais aussi le « silence radio » d’Aurore Perraud à ce sujet. Celle-ci, avance Arianne Navarre-Marie, devrait, au contraire, être « active et volubile ». De même, Navarre-Marie déplore le manque de « visibilité » de l’Ombudsperson for children, Vidya Narayen. Et de s’interroger

Les conditions de travail des étrangers à la CMT pointées du doigt par le Mail on Sunday

L’hebdomadaire britannique a voulu remonter le fil de « This is what a feminist looks like ». Un t-shirt dont le slogan prône les droits des femmes mais qui est fabriqué par des femmes sous-payées vivant dans des conditions dégradantes. C’est ce qu’avance le Mail on Sunday dans son édition du jour. Des femmes employées par la Compagnie mauricienne de textile (CMT). Rs 6 000 par mois pour 45 heures de travail par semaine.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>