Breaking news
  • No posts were found

Tag "chagossien"

[Vidéo] SAJ à La Haye : «In my life, I have always been confident»

«Je sais très bien ce que la Grande-Bretage dira devant la Cour, mais cela n’a aucune importance.» C’est la déclaration faite par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, après son discours inaugural devant la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye. Il se dit confiant quant à l’opinion des juges, faisant ressortir qu’«in my life, I have always been confident». Il dit aussi s’attendre à un «immediate return of Chagos to

[Vidéo] Avec les auditions à la CIJ, l’espoir d’un retour des natifs aux Chagos

Ils ont suivi avec attention les auditions qui ont démarré à La Haye, aujourd’hui. Ces Chagossiens de Pointe-aux-Sables ont écouté avec émotion l’une des leurs s’adresser à la Cour internationale de justice. Parler de leur douleur, de l’injustice qui leur a été faite lorsque l’archipel a été excisé du territoire mauricien et les Chagossiens déportés sans ménagement. Plus de 50 ans plus tard, l’espoir d’un retour est toujours là.

[Live] Chagos : Le Royaume-Uni s’explique à La Haye

Après Maurice plus tôt, au tour de la partie britannique de prendre la parole à la Cour internationale de justice. Pour le Royaume-Uni, celle-ci n’est pas apte à trancher ce qui, au final, revient à un litige bilatéral et territorial autour des Chagos. Il est question de souveraineté, et non de processus de décolonisation, argue la partie britannique. Celle-ci dispose également de trois heures pour présenter ses arguments à La

[Vidéo] Liseby Elisée, Chagossienne à la CIJ : «Mo bizin retourn dan mo zil»

Elle est née sur Peros Banhos en 1953. Ses parents sont nés sur d’autres îles de l’archipel des Chagos. Liseby Elisée, dont le témoignage a été diffusé à La Haye, ce lundi 3 septembre, l’affirme haut et fort : «Mo bizin retourn dan mo zil kot mo’nn ne.» «Je dois retourner sur mon île où je suis née.» La Chagossienne raconte, dans un extrait vidéo diffusée à la Cour internationale de justice, la

[Vidéo] Jack Bizlall : «Il faut associer les Chagossiens à toutes les actions de l’Etat»

Qu’ils soient en Angleterre, aux Seychelles ou à Maurice, l’Etat doit s’assurer du soutien de tous les Chagossiens, estime Jack Bizlall. Pour le porte-parole du Mouvement Premier Mai : « Si nous perdons [leur] soutien, nous courons le risque de perdre les Chagos. » Le syndicaliste et militant prévient, dans la foulée,  le leader du Groupe Réfugiés Chagos, Olivier Bancoult, contre ceux qui tenteraient de le « manipuler ». Outre de saisir l’Assemblée générale des Nations unies,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>