Breaking news
  • No posts were found

Tag "carte de credit"

[Vidéo] Jugnauth annonce une commission d’enquête sur Gurib-Fakim

Il y aura bien une commission d’enquête dans le sillage de l’affaire Platinum Card. Mais celle-ci portera sur Ameenah Gurib-Fakim. Si le mandat doit encore être précisé, Pravind Jugnauth en a toutefois énoncé les grandes lignes. L’ex-présidente de la République a-t-elle violé la Constitution en instaurant, sans l’avis du Cabinet, une commission d’enquête sur Alvaro Sobrinho et l’affaire Platinum Card ? Y a-t-il eu usurpation de pouvoirs ? Qui a participé à

[Vidéo] Aux 626 policiers stagiaires, les gradés rappellent le besoin de rester intègres

Pendant un an, ces 624 hommes et 2 femmes alterneront formation théorique et pratique avant d’être déployés sur le terrain et éventuellement confirmés à leur poste. Pour le Deputy Commissioner of Police (DCP) Rashid Beekun, les policiers peuvent être soumis à des tentations. Toutefois, il estime que la très grande majorité des officiers demeurent intègres. Lors de la cérémonie de remise des lettres de nomination, le DCP a néanmoins prévenu

[Vidéo] Jugnauth veut voir pour croire en la démission de Gurib-Fakim

Chat échaudé craint l’eau froide. En déplacement à Bois-Chéri, ce samedi après-midi, le Premier ministre s’est refusé à commenter l’annonce de la démission d’Ameenah Gurib-Fakim, par l’avocat de celle-ci. Pour Pravind Jugnauth, après avoir eu une première fois l’assurance d’une démission de la présidente, il attendra cette fois-ci la confirmation de Maya Hanoomanjee avant de réagir. Pour le Premier ministre, la question d’une commission d’enquête sur les intérêts d’Alvaro Sobrinho

Ameenah Gurib-Fakim a-t-elle été constante dans son refus de démissionner ?

Le Premier ministre était catégorique ce jeudi. Ameenah Gurib-Fakim avait pris l’engagement de démissionner le 15 mars lors de leur tête-à-tête du vendredi précédent. Une capture d’écran d’une conversation entre Ivan Collendavelloo et Ameenah Gurib-Fakim le 6 mars indique toutefois que la présidente n’avait aucune intention de démissionner, ce jour-là. «Dear Ivan, just know that I will never resign», écrit la présidente dans un message whatsapp au Deputy Prime minister.

[Plateau spécial] Quatre juristes débattent de la motion de destitution contre la présidente

Reza Uteem, Assad Peeroo, Satish Faugoo et Ajay Daby discuteront des implications légales et politiques de la motion que le Premier ministre présentera dans les jours à venir au Parlement. Pravind Jugnauth invoquera alors l’article 30 de la Constitution pour demander l’institution d’un tribunal spécial pour juger la présidente de la République dans le sillage de l’affaire Platinum Card. Depuis l’amendement constitutionnel instaurant la République en 1992, l’article 30 de

[Vidéo] La présidente fera connaître sa position sur son départ éventuel «dans quelque temps»

Ameenah Gurib-Fakim n’a pas souhaité commenter l’absence des ministres et députés du gouvernement à la traditionnelle Garden Party de la présidence, ce 13 mars. Toutefois, interrogée par les journalistes qui l’ont suivie durant toute l’après-midi, la présidente de la République n’a pas immédiatement confirmé l’existence d’un accord entre Pravind Jugnauth et elle portant sur sa démission à une date donnée. Elle s’est contentée de dire qu’elle fera connaître sa position

[Vidéo] Gayan «pas au courant» de la démission éventuelle de Gurib-Fakim

Le ministre du Tourisme revient d’un voyage à l’étranger. Anil Gayan affirme ne rien savoir des derniers développements dans l’affaire Gurib-Fakim. Et de son éventuelle démission. Le cadre du Muvman liberater était au collège Royal de Port-Louis, ce vendredi 9 mars, pour la cérémonie de lever du drapeau pour les 50 ans d’indépendance de Maurice.

[Vidéo] «Quel est mon crime?» se demande la Présidente

«Je n’ai absolument rien à me reprocher.» Ameenah Gurib-Fakim a profité du lancement de l’ouvrage Du Réduit à la State House pour clarifier sa position. Embourbée dans la polémique sur une Platinum Card accordée par le Planet Earth Institute, la présidente de la République s’est défendue vigoureusement. «Quel est mon crime ?» a-t-elle lancé à la salle. Elle a remboursé les achats effectués avec cette carte de crédit, a-t-elle affirmé. Et

[Vidéo] Ramgoolam: «Si j’étais Premier ministre, la présidente serait déjà partie»

L’ancien Premier ministre affirme qu’il y a moyen de faire partir Ameenah Gurib-Fakim, même si elle fait de la résistance. Navin Ramgoolam refuse toutefois d’en dire davantage sur les options dont disposerait Pravind Jugnauth. Pour le leader du Parti travailliste, des raisons occultes expliquent pourquoi Pravind Jugnauth n’arrive pas à contraindre la présidente de la République à partir. Le procès pour complot intenté à l’ex-Premier ministre ainsi qu’aux anciens DCP

[Crise] Guerre des nerfs entre la Présidente et le Premier ministre

C’est simple. A ceux qui le lui demandent, Ameenah Gurib-Fakim affirme qu’elle n’a strictement rien à se reprocher dans l’affaire Platinum Card. Poussant la boutade jusqu’à s’interroger sur la charge qui serait portée contre elle si jamais le gouvernement songe à avoir recours à un tribunal spécial pour la destituer, conformément à l’article 30 de la Constitution. En allant la voir, ce mardi 6 mars, Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>