Breaking news
  • No posts were found

Tag "cannabis"

[Vidéo] Rs 1,5 million de cannabis saisies au Parcel Post Office

La drogue était dissimulée dans un colis. C’est d’ailleurs au Parcel Post Office que du cannabis, sous forme de résine et de «skunk», a été découvert par la Customs Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority et l’Anti Drug & Smuggling Unit. Le colis, en provenance de la Belgique, était destiné à un habitant de Pointe-aux-Sables mais n’avait pas été récupéré. Les 35,8 grammes de skunk et 518,2 grammes de résine

[Vidéo] Les militants de la dépénalisation du gandia défilent à Port-Louis

Le vrai ennemi, c’est la drogue synthétique. Une dépénalisation du gandia pourrait permettre d’en réduire la propagation. Ce sont quelques-uns des messages martelés par les associations militant pour que la consommation et le commerce de cette drogue douce ne soient plus passibles de poursuites pénales. Une marche soutenue par Pils et le Collectif Urgence Toxida, dont des dirigeants participaient aussi à la marche. Certains manifestants, comme Cintia Carpen, insistent sur

[Vidéo] Marche du cannabis: Les organisateurs mettent en garde contre la récupération politique

La marche du cannabis aura bien lieu le 5 mai à Maurice. Comme dans d’autres villes à l’étranger. Toutes les autorisations ont été obtenues, indiquent les organisateurs. Qui appellent toutefois à la discipline. S’ils militent pour la dépénalisation, voire la légalisation du gandia, celui-ci est illégal selon les lois en vigueur, rappellent le Kolektif 420, Freedom ou encore Claim. Ces citoyens mettent également en garde les politiciens contre toute tentative de

[Vidéo] Où est le National Drug Control Master Plan ? se demande CUT

Plus de six mois depuis qu’un travail pour l’ébauche du National Drug Control Master Plan a été initié. Depuis, c’est le «silence» du côté du gouvernement, s’étonne le Collectif urgence Toxida (CUT). Or, il y a «urgence», souligne Kunal Naïk, chargé de plaidoyer pour le collectif. Notamment avec l’ampleur grandissante des drogues synthétiques. Le plan directeur, rappelle-t-il, concerne tous les aspects de la consommation problématique des drogues, dont la prévention.

[Vidéo] Les fumeurs de gandia défendent la valeur économique et politique de leur lutte

Outre ses vertus thérapeutiques, le gandia peut faire du bien à l’économie mauricienne. C’est l’un des principaux arguments que met en avant le mouvement Freedom, qui en réclame la légalisation à Maurice. La vente peut être taxée, et les fonds ainsi récupérés redirigés vers une caisse sociale, avance Fleuriot Juste, président de Freedom. Environ 25 000 produits peuvent être dérivés du cannabis, soutient-il. Sans compter que la culture du plant peut générer

[Vidéo] Bhadain : La dépénalisation du gandia pas assez pour contrer les drogues de synthèse

Deux jeunes sur cinq sont touchés par la prolifération des drogues synthétiques. L’affirmation vient de Roshi Bhadain, qui se base sur une étude menée par le Reform Party. Pour le président du parti, l’heure est grave. Toutefois, la dépénalisation du gandia ne suffira pas pour contrer l’essor de ce type de stupéfiants, avance-t-il. Cela pourrait même le favoriser. Comment ? La dépénalisation concerne la consommation individuelle. Or, le commerce de substances

[Vidéo] Drogue: Près de Rs 3 milliards d’héroïne saisies depuis janvier

Les saisies de drogues ont atteint des records, cette année. Les autorités ont mis la main sur plus de Rs 3 milliards de stupéfiants de janvier à octobre 2017, a indiqué sir Anerood Jugnauth au Parlement hier. En réponse à une question du député de Muvman liberater, Ravi Rutnah. Comparativement, plus de Rs 1 milliard de drogues avaient été saisies de janvier à novembre 2016. Au total, 197,9 kilogrammes d’héroïne valant plus de Rs 2,9 milliards

[Vidéo] La police brûle Rs 69,4 millions de cannabis et autres drogues

Plus de 22 000 plants de cannabis, de l’héroïne, du haschich et des drogues synthétiques… Un peu plus de Rs 69,4 millions de drogues sont parties en fumée, ce 24 août, aux Casernes centrales. Les éléments détruits faisaient partie des preuves dans des enquêtes pour lesquelles aucun suspect n’a pu être identifié ou l’accusé est décédé. Cet exercice de destruction intervient chaque trois ou quatre mois.

[Vidéo] L’ADSU détruit Rs 129 millions de cannabis et autres drogues

Cannabis, héroïne, psychotropes… L’Anti Drug and Smuggling Unit a détruit des drogues d’une valeur de Rs 129 millions, ce 23 mars. Un exercice routinier qui voit l’incinération d’éléments saisis, cette fois-ci, entre novembre 2016 et février de cette année. Des preuves liées à des affaires classées sans suite, soit parce qu’il n’y a pas d’accusé, soit parce que le prévenu est décédé.

[Parlement] Déjà condamné dans une affaire de drogue, Veer Luchoomun en attente d’un nouveau procès

Arrêté deux fois pour possession de cannabis, les avoirs de Veer Luchoomun ont été gelés depuis sa première condamnation pour possession de drogues. C’est ce qu’a expliqué le Premier ministre suite à une question du député travailliste Osman Mahomed sur le frère de la Parliamentary Private Secretary (PPS) Sandhya Boygah. La première détention de Luchoomun date du 24 mai 2007. Ce jour-là, 20,5 grammes de cannabis avaient été saisis à son

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>