Breaking news
  • No posts were found

Tag "cannabis"

[Vidéo] PNQ: Les peines de prison pour possession de drogues ne seront pas abolies

L’abolition des peines de prison pour les consommateurs de gandia sera-t-elle envisagée ? Pravind Jugnauth n’y a pas répondu directement. Précisément seulement qu’il n’est pas question de considérer cette mesure pour la possession de drogues dangereuses. Mais que la Cour peut, en toute discrétion, décider quid, de l’amende ou de l’incarcération, est la sanction la plus appropriée. Xavier Duval a aussi proposé d’annuler la mention de ce délit sur le Certificate

Ce que vous n’avez pas vu sur vos écrans ce 15 mai

Il est un peu plus de 11h07. Aucun parlementaire n’est encore à sa place. Un auxiliaire est d’ailleurs à disposer les copies de la Private Notice Question du jour sur les pupitres de chacun. Cinq minutes plus tard, Ravi Rutnah se pointe. De bonne humeur, il fredonne un air d’un film bollywoodien des années 1970. Il dépose ses affaires, consulte quelques feuilles et sort de nouveau. Au tour de Roubina

[Live] Parlement : Gandia, politique monétaire et traitement du cancer à l’agenda

Petite série de questions pour le Premier ministre, ce mardi 15 mai. Après la Private Notice Question axée sur les consommateurs de gandia, Pravind Jugnauth sera interrogé sur les permis accordés par la Gambling Regulatory Authority depuis 2017. Rajesh Bhagwan veut, lui, connaître les mesures prises pour réduire le gaspillage dans la fonction publique suivant les rapports de l’Audit. Son camarade de parti Aadil Ameer Meea est curieux quant au calendrier

PNQ : Duval interroge Jugnauth sur la détention des fumeurs de gandia

Le leader de l’opposition s’intéresse au sort des fumeurs de gandia. Notamment pour savoir si le National Drug Control Master Plan prévoit d’alléger les sanctions, en abolissant les peines de prison quand il s’agit de délit de possession pour usage personnel, et en excluant celui-ci du certificat de caractère. Xavier Duval veut aussi savoir si le gouvernement compte autoriser le cannabis médical. Le Premier ministre Pravind Jugnauth devra aussi indiquer

[Vidéo] Rs 1,5 million de cannabis saisies au Parcel Post Office

La drogue était dissimulée dans un colis. C’est d’ailleurs au Parcel Post Office que du cannabis, sous forme de résine et de «skunk», a été découvert par la Customs Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority et l’Anti Drug & Smuggling Unit. Le colis, en provenance de la Belgique, était destiné à un habitant de Pointe-aux-Sables mais n’avait pas été récupéré. Les 35,8 grammes de skunk et 518,2 grammes de résine

[Vidéo] Les militants de la dépénalisation du gandia défilent à Port-Louis

Le vrai ennemi, c’est la drogue synthétique. Une dépénalisation du gandia pourrait permettre d’en réduire la propagation. Ce sont quelques-uns des messages martelés par les associations militant pour que la consommation et le commerce de cette drogue douce ne soient plus passibles de poursuites pénales. Une marche soutenue par Pils et le Collectif Urgence Toxida, dont des dirigeants participaient aussi à la marche. Certains manifestants, comme Cintia Carpen, insistent sur

[Vidéo] Marche du cannabis: Les organisateurs mettent en garde contre la récupération politique

La marche du cannabis aura bien lieu le 5 mai à Maurice. Comme dans d’autres villes à l’étranger. Toutes les autorisations ont été obtenues, indiquent les organisateurs. Qui appellent toutefois à la discipline. S’ils militent pour la dépénalisation, voire la légalisation du gandia, celui-ci est illégal selon les lois en vigueur, rappellent le Kolektif 420, Freedom ou encore Claim. Ces citoyens mettent également en garde les politiciens contre toute tentative de

[Vidéo] Où est le National Drug Control Master Plan ? se demande CUT

Plus de six mois depuis qu’un travail pour l’ébauche du National Drug Control Master Plan a été initié. Depuis, c’est le «silence» du côté du gouvernement, s’étonne le Collectif urgence Toxida (CUT). Or, il y a «urgence», souligne Kunal Naïk, chargé de plaidoyer pour le collectif. Notamment avec l’ampleur grandissante des drogues synthétiques. Le plan directeur, rappelle-t-il, concerne tous les aspects de la consommation problématique des drogues, dont la prévention.

[Vidéo] Les fumeurs de gandia défendent la valeur économique et politique de leur lutte

Outre ses vertus thérapeutiques, le gandia peut faire du bien à l’économie mauricienne. C’est l’un des principaux arguments que met en avant le mouvement Freedom, qui en réclame la légalisation à Maurice. La vente peut être taxée, et les fonds ainsi récupérés redirigés vers une caisse sociale, avance Fleuriot Juste, président de Freedom. Environ 25 000 produits peuvent être dérivés du cannabis, soutient-il. Sans compter que la culture du plant peut générer

[Vidéo] Bhadain : La dépénalisation du gandia pas assez pour contrer les drogues de synthèse

Deux jeunes sur cinq sont touchés par la prolifération des drogues synthétiques. L’affirmation vient de Roshi Bhadain, qui se base sur une étude menée par le Reform Party. Pour le président du parti, l’heure est grave. Toutefois, la dépénalisation du gandia ne suffira pas pour contrer l’essor de ce type de stupéfiants, avance-t-il. Cela pourrait même le favoriser. Comment ? La dépénalisation concerne la consommation individuelle. Or, le commerce de substances

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>