Tag "budget 2017-2018"

[Vidéo] Sinatambou: Avec ses critiques, l’opposition sabote le pays et insulte les pauvres

C’est à Paul Bérenger et à Xavier Duval que s’attaque principalement le ministre de la Sécurité sociale. Pour Etienne Sinatambou, en estimant que le Budget est «nul», Bérenger insulte les pauvres qui bénéficieront des mesures dans le domaine du logement social ou de l’impôt négatif. S’en prenant à Duval, Sinatambou estime que ce denier fait preuve de «mauvaise foi», car selon lui, son expérience de ministre des Finances doit permettre

[Vidéo] Richard Li: «Malheureux que la réforme de la pension ne soit pas mentionnée» dans le Budget

La pension universelle est un dossier crucial. D’autant que la population mauricienne ira en vieillissant et que la masse de travailleurs, et donc de contributeurs potentiels, en diminuant. Il est donc «malheureux», estime Richard Li de Rogers Capital, que cette question n’ait pas été abordée dans le Budget 2017-2018. Pravind Jugnauth prévoit, pour la prochaine année financière, une enveloppe d’environ Rs 20 milliards pour la pension. Si de nombreuses formules ont été évoquées

[Vidéo] Bérenger: La mauvaise gestion du dossier Betamax peut causer un tort considérable au pays

Pour le leader du MMM, c’est un mauvais signal que le gouvernement envoie aux investisseurs en laissant entendre qu’il ne compte pas appliquer la décision du tribunal d’arbitrage de Singapour. En refusant de payer les Rs 4,5 milliards dus à Betamax pour la rupture du contrat de transport des carburants de la State Trading Corporation, Paul Bérenger estime que les investisseurs étrangers auront désormais des doutes sur la capacité de l’Etat

[Vidéo] Sans l’aide de l’Inde, le Budget aurait été moins «ambitieux», dit Sinatambou

«C’est la première fois en 20 ans que j’entends un ministre citer autant un pays tiers dans un discours du Budget», s’étonne Jayen Chellum. En précisant qu’il n’est pas contre l’Inde. Des questions se posent toutefois sur les projets qui seront financés grâce à la ligne de crédit de la Grande péninsule, poursuit le secrétaire général de l’Association des consommateurs de l’île Maurice. Le ministre Sinatambou avance, lui, que s’il

[Vidéo] Le Grand oral de Pravind Jugnauth teinté de populisme, selon Pallamy et Ganoo

Un Budget qui comprend des mesures «populaires» et rempli de promesses, mais qui pourraient ne pas être réalisées. C’est l’analyse de Robert Pallamy du Budget 2007-2018. Certes, des investissements sont annoncés dans le port, reconnaît celui qui était, jusqu’à décembre dernier, président de la Cargo Handling Corporation. Mais d’autres projets d’infrastructures comme le métro léger seront sans doute plus difficiles à rentabiliser alors que son financement sera un fardeau pour les générations futures,

[Vidéo] Budget 2017-2018: Pravind Jugnauth revient en détail sur certaines mesures

«Nous allons dans la bonne direction.» Le ton calme et l’air assuré, le Premier ministre est revenu, pendant plus d’une heure et en kreol, sur les mesures qu’il a lui-même annoncées hier. Pravind Jugnauth s’est réjoui des commentaires, depuis hier, qui saluent la partie sociale de son Budget pour l’année 2017-2018. Il est notamment revenu sur la negative income tax. C’est à Ebène, devant une centaine d’acteurs du secteur privé et de

[Live] Budget 2017-2018: Les mesures phares et les oublis de Pravind Jugnauth analysés

Un panel d’invités du secteur privé et de la société civile décortiquent les points forts et les oublis du Budget 2017-2018. Les intervenants : Priscilla Patoo de G&P Legal; François Eynaud de VLH; Anthony Leung Shing du cabinet conseil PwC; Mathilde Lagesse Parent, juriste; Cathie Hannelas, Didier Lenette et Richard Li de Rogers Capital; Thierry Vallet d’Afrasia; Audrey d’Hotman de Villiers de Rogers. Note : Jane Ragoo n’a pu être

[Vidéo] Budget 2017-2018: «Trois quarts des mesures annoncées ne seront pas réalisées», selon Duval

Pravind Jugnauth s’est livré à un exercice «mensonger». Son  Budget 2017-2018, dénonce Xavier Duval, ne contient pas de mesures concrètes pour la protection de l’environnement ni le tourisme, estime-t-il. Autre secteur clé négligé, selon le leader de l’opposition : celui des services financiers. Alors que le pays est sous pression de l’Union européenne pour revoir son régime de taxation visant l’offshore s’il ne veut pas être inscrit sur liste noire. Sans trop

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>