Breaking news
  • No posts were found

Tag "bruno raya"

[Vidéo] Salles de spectacle limitées : «Laissez-nous travailler», plaident des artistes

Il manque des lieux où organiser concerts et spectacles. Certes, le festival Reggae Donn Sa a pu poser sa huitième édition, le samedi 20 octobre dernier, sur le terrain de criquet jouxtant le stade Anjalay à Belle-Vue. Mais cela ne vient que confirmer le manque aigu d’espace pour des manifestations de grande envergure, souligne Zanzak Arjoon de l’Association des auteurs compositeurs mauriciens. «Laissez-nous travailler», a-t-il plaidé face à la presse,

[Vidéo] OSB Crew déplore un manque de soutien pour participer au festival Reggae Sun Ska en France

Ils auraient préféré organiser une conférence de presse pour annoncer leur participation au festival Reggae Sun Ska, en France. A deux semaines du démarrage de cet événement, les membres de l’OSB Crew déplorent que le ministère des Arts et de la Culture n’ait jugé utile de leur avancer une aide financière que pour l’achat de trois billets d’avion sur dix. Depuis que le groupe a été invité à participer à

[Video] Sort “patwa” vinn lang standardize, eski Kreol finn vremem libere?

Zordi, lang Kreol dan lekol primer ek kolez. Ena enn manier standar ekrir li: Grafi Larmoni. Li itilize par pratikman tou Morisien. Ena 25 an pourtan, ti ena dimounn ki ti ankor konsider li kouma enn patwa, enn version franse “kolore ek tipik”, pa mem enn langaz. Stati Kreol inn bien avanse, me eski konba pou so rekonesans inn fini? Se inpe sa ki ti size deba, yer 21 Fevriye,

[Vidéo] Les artistes hésitent entre espoir et fatalisme après leur rencontre avec Jugnauth

C’est une bonne chose que le ministre des Finances rencontre désormais les artistes dans le cadre des consultations pré budgétaires, disent ceux présents à la réunion de ce vendredi. C’est d’ailleurs ce qui conduit certains d’entre eux à espérer que leur suggestions seront appliquées dans le budget 2017-2018. Toutefois, pour Bruno Raya, qui milite pour une meilleure protection des artistes et de leurs droits, le sérieux du gouvernement se mesurera à sa capacité

[Vidéo] Gentleman impatient de partager son message d’amour

«La musique est puissante (…), on touche le cœur des gens», dit Gentleman. C’est bien ce que compte faire le reggaeman ce samedi 7 mai. L’Allemand, qui dit puiser sa force dans les racines de ces rythmes jamaïcains, est la tête d’affiche du Festival Reggae donn sa. Le chanteur, de son vrai nom Tilmann Otoo, est arrivé à Maurice ce dimanche, après avoir fait danser ses fans aux Seychelles. Etre ici

[Vidéo] Des artistes menacent de boycotter le 12-Mars, Roopun prône le dialogue

Depuis hier, la polémique enfle sur le réseau Facebook. Un appel au boycott des célébrations du 12-Mars par les artistes a été lancé. Et déjà, des noms connus de la scène locale se sont dit solidaires. Alain Ramanisum, Eric Triton, Linzy Bacbotte, Désiré François, Mr Love ou encore Lin du côté des chanteurs, les frères Joseph qui sont danseurs, sont quelques-uns des artistes solidaires de ce mouvement, selon les initiateurs.

[Vidéo] Les artistes ressortent satisfaits de leur rencontre avec Baboo et les directeurs des radios

Chacun pourra voter pour sa chanson préférée sur la radio de son choix. Mais contrairement aux années précédentes, la MBC, Radio Plus, Radio One et Top FM cumuleront leurs votes pour déterminer quelle est la chanson locale préférée des mauriciens en 2016. Si la réunion est jugée positive par les artistes, ils estiment néanmoins que des rencontres supplémentaires seront nécessaires pour régler les détails. Bruno Raya explique ainsi que loin

[L’interview] La protection des droits des artistes doit relever d’une politique nationale, estime le Kolektif

Les autorités sont-elles réellement impliquées dans la lutte contre le piratage ? Bruno Raya en doute. C’est à en croire, selon l’un des porte-parole du Kolektif artis morisien présent sur notre plateau, que c’est là un sous-problème qui est minimisé car ne concernant qu’une catégorie de gens. La Copyright Act, insiste Raya, est mal faite et a été votée sous l’ancien régime en dépit des protestations de la communauté artistique. Zanzak Arjoon,

[Vidéo] Les artistes en foule dans la capitale pour réclamer le respect de leurs droits

Ils étaient quelques centaines – musiciens, chanteurs, producteurs ou encore comédiens… – à être descendus dans les rues de Port-Louis aujourd’hui, pancartes à la main. Pour dire non au piratage, pour que leurs droits en tant qu’artistes soient respectés. Mais aussi pour montrer leur opposition à la brutalité policière, suite aux incidents du 30 décembre dernier impliquant chanteurs, producteurs marchands ambulants et policiers. Du Champ-de-Mars, point de ralliement initial, cette

[Vidéo] Les artistes notent la bonne volonté des autorités à l’approche de leur marche pacifique

« Nous nous battons pour l’industrie de l’art », assure Bruno Raya. Si les artistes descendent dans la rue pour une marche pacifique, ce vendredi, c’est pour leur permettre de vivre de leur art et protéger leurs droits. Dans cette lutte apolitique, tous les soutiens, y compris politiques, sont les bienvenues, estiment toutefois les artistes. C’est pourquoi la présidente de la République mais aussi les responsables politiques de premier plan ont été invités

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>