Tag "brian burns"

[Vidéo] Les procès les plus retentissants en 2017

Si Pravind Jugnauth a débuté son année en devenant Premier ministre, la constitutionnalité de la passation de pouvoir entre lui et sir Anerood Jugnauth a très rapidement été contestée devant la Cour suprême. Rezistans ek Alternativ puis le PMSD ont rapidement saisi la justice pour qu’elle se prononce sur la question. Les deux procès seront pris sur le fond courant 2018. Pour les deux filles de Dawood Rawat ainsi que

[Audio] L’avocat de Brian Burns s’offusque de la lenteur de la poursuite

« Trop, c’est trop ! » s’exclame Gavin Glover. La nouvelle requête du bureau du Directeur des poursuites publiques pour un délai supplémentaire pour étudier le dossier de Brian Burns n’est pas au goût de l’avocat. L’affaire a été appelée en Cour de Rose-Hill, ce matin. La poursuite devait faire connaître son stand sur ce dossier qui lui a été remis le 15 février. Mais a demandé un mois et demi additionnel. Me Glover fait

[Vidéo] Le ‘domain name’ de la National Commercial Bank réservé depuis janvier, selon un document reçu par Laina Rawat

La révélation a de quoi surprendre. Et pourrait même, selon Shakeel Mohamed, avoir des « répercussions fracassantes sur l’affaire BAI ». Le domain name de la National Commercial Bank, ncbl.mu, a été réservé depuis janvier de cette année, à en croire un document que Laina Rawat dit avoir été déposé par un anonyme à son domicile. C’est Shakeel Mohamed qui en a fait état, aujourd’hui à son bureau, entouré de Laina Rawat,

[Vidéo] Shakeel Mohamed évoque «une situation très grave» rapportée à la police

Il n’a rien voulu dire en détail mais la visite de Shakeel Mohamed au CCID, à la mi-journée, est en rapport avec « une situation très grave ». Accompagné de ses clients Laina Rawat et Brian Burns, l’avocat a été très peu bavard, invitant les journalistes présents à une conférence de presse qu’il animera à 15h aujourd’hui. Selon les recoupements, cette affaire serait en rapport avec un membre du gouvernement. Photo :

[Affaire BAI] Pour un retard de 30 minutes, Brian Burns passe la nuit en cellule ce samedi soir

[Mise à jour: 09/08/15 à 11h] : Brian Burns a comparu ce dimanche matin devant la Bail and Remand Court de Port-Louis. Celle-ci a ordonné sa remise en liberté sur parole. Brian Burns devra toutefois s’acquitter de Rs 5000 de frais de justice, ce lundi. – – – Depuis sa libération sous caution le 26 mai, l’ancien CEO d’Iframac a l’obligation de pointer au poste de Police de Piton chaque jour entre 8h

[Vidéo] La motion sur le gel des avoirs des Rawat de nouveau renvoyée

L’affaire devait être prise sur le fond ce lundi. Mais c’est l’avocat des Rawat lui-même, Me Gavin Glover, qui a cette fois demandé un renvoi de l’audience sur la motion pour le dégel des avoirs de ses clients. Dans une courte déclaration, l’homme de loi indique qu’une demande de Variation Order a été faite. Cela afin que les sœurs Rawat puissent disposer de fonds pour « subvenir à leurs besoins ». Et que des

[Vidéo] Le DPP ayant juré un contre-affidavit, l’audience sur le gel des avoirs des Rawat renvoyée

La motion pour le dégel des avoirs des sœurs Rawat devait être entendue aujourd’hui. L’audience a toutefois été renvoyée. Gavin Glover a, en effet, indiqué avoir reçu un communiqué indiquant que le bureau du Directeur des poursuites publiques a juré un contre-affidavit. Le Senior Counsel a donc requis un délai pour étudier le document et y répondre, via un « short affidavit ». L’affaire sera reprise en cours le lundi 27 juillet. Photo :

[Vidéo] Adeela Rawat est aux Casernes centrales pour interrogatoire

C’est la deuxième fille de Dawood Rawat à être entendue dans le cadre de l’enquête sur l’affaire BAI. Adeela Rawat s’est rendue, ce matin, aux Casernes centrales, où elle est interrogée under warning. Un exercice qui devait avoir lieu le 8 juin dernier, mais que la police a préféré renvoyer pour pouvoir étudier de nouveaux documents. La directrice de Seaton Investment est arrivée accompagnée de ses hommes de loi Gavin Glover

La motion pour la libération sous caution de Brian Burns entendue au Bail & Remand Court

C’est devant la Cour de district de Rose-Hill que Brian Burns a d’abord comparu ce matin. Où il a fait face à quatre chefs d’accusation provisoires. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, l’ex-CEO d’Iframac devait être reconduit en cellule. Sauf que ses hommes de loi ont présenté une motion pour qu’il comparaisse devant la Bail and Remand Court (BRC) aujourd’hui. C’est donc vers 14h45 que le hearing

Affaire BAI: Brian Burns attend de comparaître en Cour de Rose-Hill

Attendu depuis ce matin, c’est vers 12h30 que Brian Burns est finalement arrivé à la Cour de district de Rose-Hill. Cela après avoir passé la nuit en cellule au Moka Detention Centre. Arrêté par le Central Criminal Investigation Department après une longue journée d’interrogatoire, l’ex-CEO d’Iframac devra répondre de quatre chefs d’accusation, indique le Police Press Office. Les charges provisoires auxquelles il devra faire face sont : conspiracy to defraud, false

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>