Tag "bramer bank"

Dawood Rawat réclame un milliard de dollars à l’État pour «appropriation illégale» du groupe BAI

Des « raisons purement politiques », soutient Dawood Rawat, motivent l’action du gouvernement envers  le groupe BAI. Celui-ci, affirme son fondateur dans un communiqué émis ce jeudi 11 juin, a été sujet à une « appropriation illégale » par l’Etat mauricien. Outre son action pour diffamation contre deux journaux mauriciens et un magazine français, Dawood Rawat entend contester, de Paris, « la mesure illégale et infondée dont il a été victime ». La première étape de l’action en droit de ce dernier a été franchie

[Affaire BAI] BA Investment fait appel à un administrateur indépendant pour 30 de ses entreprises

André Bonieux et Mushtaq Oosman ne seront plus les seuls à superviser l’administration du groupe BAI. British American Investment fait, en effet, appel à Sattar Hajee Abdoula. Celui-ci aura pour « mission d’assurer le bon déroulement des opérations » de 30 entreprises du groupe dont Seaton Investment Ltd, BA Investment et Iframac, annonce un communiqué du groupe.  Toutefois, BAI Co (Mtius) Ltd, l’ex-Bramer Bank, ainsi que Bramer Asset Management ne sont pas concernés par

La BAI réplique, se disant victime d’un «revers de main injuste et aveugle»

Alors que la National Commercial Bank, qui prend la place de la Bramer Bank, a obtenu sa licence d’opération et débutera ses activités ce lundi 13 avril, la British American Investment réagit. Elle prend à contrepied certaines déclarations des autorités quant à la révocation de la licence de la Bramer Bank et la mise sous régime conservatoire de la BAI. Tout en assurant que la priorité du groupe fondé par Dawood Rawat

[Vidéo] Le MMM estime que le «mishandling» de l’affaire BAI/Bramer va coûter cher au pays

Pour Paul Bérenger, le gouvernement gère mal le dossier ex-Bramer Bank et British American Insurance. Le manque d’action amènera, selon lui, l’Etat à débourser d’importants fonds publics pour remettre à flot la nouvelle National Commercial Bank et sécuriser l’épargne des milliers de mauriciens ayant souscrit une police d’assurance auprès de la BAI. Les mauvais signaux envoyés à travers la manière de traiter le dossier conduira les investisseurs locaux et étrangers à se montrer

[Vidéo] «Aucune motivation politique dans l’action de la BoM», assure Basant Roi

Le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) a profité de la remise de son permis d’opération à la National Commercial Bank ce vendredi soir pour rétablir les faits sur l’action du régulateur du secteur bancaire depuis décembre. Dès cette période, avance Ramesh Basant Roi, la situation de l’ex-Bramer Bank était précaire. Sa chute était même devenue prévisible. Malgré la situation, la BoM a continué à prêter des fonds à l’ancienne

[Vidéo] Le syndicat de la SICOM veut consulter le rapport de la commission salariale de l’entreprise

La SICOM Employees Union estime que la direction de l’entreprise ne joue pas franc jeu sur la question du rehaussement salarial. Si un rapport de la commission salariale instituée par l’entreprise existe, le syndicat déplore le fait que la direction n’a pas jugé utile de le transmettre aux salariés. Deepak Benydin, un des animateurs du syndicat, a également révélé que la SICOM a des dépôts à la Bramer Bank.

[Affaire BAI] Le cabinet KPMG affirme que «les audits ont été effectués selon les normes»

Le cabinet d’expertise comptable réagit après les critiques émises lundi par le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, et ce mercredi par l’ancien ministre des Finances. Sollicité pour une réaction après les propos de Xavier Duvaln, ce mercredi KPMG a émis un communiqué émis en fin d’après-midi. Dans celui-ci, le cabinet dit vouloir « rassurer le public que les audits ont été effectués selon les normes. Nous avons appliqué

[Document] La lettre où Dawood Rawat s’engage à céder le groupe BAI contre Re 1

« I formally undertake to dispose of all the shares in [British American Investment Co. (Mtius) Ltd] held by Seaton Investment Ltd at a nominal value or MUR 1 (One Rupee) ». Ces mots, ainsi que l’a déclaré le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo ce mardi au Parlement, Dawood Rawat les a bien écrits. Dans une missive datée du 2 avril qu’il adresse au ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain et à l’Attorney

[Vidéo] «Solidaire» du gouvernement, Duval ne confirme pas d’«intervention directe» de Ramgoolam au sujet de la BAI

C’est un exercice que le ministre du Tourisme affirme effectuer de son plein gré afin d’informer la population de la position qu’il avait prise en tant que ministre des Finances sur la BAI. A une question d’ION News, Xavier Duval précise sa position par rapport aux propos de certains de ses collègues du gouvernement au sujet du conglomérat actuellement en difficultés financières. D’abord, Xavier Duval, contrairement à ce qu’avait expliqué Vishnu

Mohamed: «C’est sous la contrainte que Dawood Rawat a offert de vendre son groupe à Re 1»

Yousuf Mohamed est catégorique. L’annonce de Vishnu Lutchmeenaraidoo au Parlement ce matin n’a « aucune valeur juridique ». L’avocat de la famille Rawat explique, en effet, que le ministre des Finances est allé vite en besogne en affirmant que Dawood Rawat est disposé à vendre l’ensemble du conglomérat qu’il possède à Maurice pour une roupie symbolique. Pour cause, il estime que c’est « sous la contrainte » que son client a été appelé à

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>