Breaking news
  • No posts were found

Tag "BLS"

[Vidéo] Le Mauritius Labour Congress : «Tous les partis politiques encouragent le communalisme»

Le renvoi du vote sur la réforme électorale est «une décision très sage» du Premier ministre Pravind Jugnauth, estime le Mauritius Labour Congress. La centrale syndicale s’est exprimée sur certains aspects du projet de loi. Se prononçant notamment contre l’augmentation du nombre de députés et pour le maintien du Best Loser System «jusqu’à ce qu’une alternative raisonnable soit trouvée». Du reste, «tous les partis politiques encouragent le communalisme». Haniff Peerun,

[Vidéo] Xavier Duval : S’il y avait eu des «koz-koze», la réforme électorale aurait avancé

Le gouvernement n’a pas tenu de consultations avec les divers partis politiques sur la réforme électorale. Il n’y a pas eu non plus de «koz-koze» avec le PMSD sur ce dossier très attendu, a déploré son leader. Or, il est clair qu’il y aurait pu avoir consensus sur certaines questions comme la représentativité féminine et la loi antitransfugisme, a souligné Xavier Duval. Au lieu du «hara kiri politique» certain si l’actuel

[Vidéo] Réforme électorale : Jugnauth renonce à soumettre le projet de loi au vote

Il est clair pour Pravind Jugnauth qu’il ne réunira pas les 52 voix nécessaires pour faire passer la réforme électorale. Le Premier ministre a donc renoncé à soumettre le projet de loi au vote, ce mardi 11 décembre. Le chef du gouvernement n’a pas caché son «profond regret» et sa «déception» devant ce qui, dit-il, était un changement majeur de notre système électoral pour la première fois depuis l’indépendance. «Je m’attendais

[Vidéo] Reza Uteem : Un compromis possible sur la question de la proportionnelle

«Nando Bodha a raison quand il dit que le problème est l’allocation des sièges à la proportionnelle.» Reza Uteem a non seulement rejoint le ministre des Infrastructures sur ce point. Le président du MMM a, comme un leitmotiv, souligné à plusieurs reprises qu’un compromis est possible sur le nombre de sièges alloués. Mais les mauves demeurent intransigeants sur la nécessité d’adopter une «compensatory formula» pour l’allocation des sièges au lieu

[Vidéo] Bodha : «On attendait beaucoup du MMM»

«Seuls les sièges alloués à la proportionnelle nous sépare.» C’est là le seul point de discorde fondamental entre le MSM et le MMM sur la réforme électorale, insiste Nando Bodha. Du reste, souligne le ministre des Infrastructures publiques, le gouvernement «attendait beaucoup» des mauves. Et «nous voudrions qu’ils y réfléchissent de nouveau», cela alors que le MMM a signifié son intention de s’opposer au projet de loi. «Il n’y a

[Vidéo] Maneesh Gobin : «Nous devons amener la réforme électorale à bon port»

L’Attorney General a lancé un appel au vote en faveur du «Constitution (Amendment) Bill». Maurice, dit-il, doit «amener la réforme électorale à bon port». Notamment pour se défaire du «Best Loser System», qui a valu à Maurice de sévères critiques de la part du Comité des droits des l’homme des Nations unies en 2013, a rappelé le ministre de la Justice. Les parlementaires doivent s’élever au-dessus des considérations purement politiques,

[Vidéo] Bérenger «triste» que MSM et MMM laissent «passer une occasion»

«We won’t vote.» Le leader du MMM a tenu à le réitérer : les parlementaires mauves ne voteront pas le projet de réforme électorale. Paul Bérenger s’est dit «triste» qu’une fois de plus, le MSM et le parti du cœur – bien que n’étant pas au gouvernement – laisseront passer une nouvelle occasion de refonte de notre système politique. «J’ai entendu des rumeurs que le gouvernement amenderait ses propositions», a relevé le

[Vidéo] Adrien Duval : «Le gouvernement n’a aucun mandat» pour enlever le Best Loser System

Adrien Duval a fait un plaidoyer passionné pour le maintien du Best Loser System et un recensement ethnique. Inscrit dans la Constitution, ce mécanisme assure la représentativité des minorités au Parlement et «corrige les injustices», a argué le député PMSD lors des débats sur la réforme électorale, le vendredi 7 décembre. Or, le gouvernement n’a «absolument aucun mandat» pour enlever le BLS par le biais de ce Constitution (Amendment) Bill «insensé». Les

[Live] Réforme électorale : Les débats démarrent avec le PM Pravind Jugnauth

Le gouvernement réunira-t-il la majorité des trois quarts requise pour faire passer sa réforme électorale ? Les débats sur le Constitution (Amendment) Bill ont démarré à l’Assemblée nationale, ce vendredi 7 décembre. Outre l’intervention du Premier ministre Pravind Jugnauth,  33 autres intervenants sont attendus. Les premiers à intervenir après le chef du gouvernement sont : Adrien Duval du PMSD, le ministre mentor sir Anerood Jugnauth, le leader du MMM Paul Bérenger, le Deputy Prime

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>