Breaking news
  • No posts were found

Tag "bhushan domah"

[Compte rendu] Britam: Des pressions exercées sur le board de NPFL pour approuver la vente

Après sa première audition en septembre dernier, Akilesh Deerpalsing est de retour devant la commission d’enquête sur Britam. Bhushan Domah lui demande s’il a participé à des réunions durant lesquelles la vente des actions de Britam Kenya a été discutée. L’ancien conseiller de Roshi Bhadain et membre du conseil d’administration de la Financial Services Commission explique avoir participé à des réunions où on discutait du dossier BAI en général. Forcément,

[Vidéo] Britam: La FSC demande une audition ‘in camera’ à la commission d’enquête

L’audition de la Financial Services Commission (FSC) dans le cadre de la commission d’enquête sur la vente de Britam aura lieu à une date ultérieure. Le régulateur a requis qu’une partie de son audition se passe ‘in camera’. Me Désiré Basset, représentant légal de la FSC, a justifié cette requête en deux points. Il a tout d’abord invoqué commission les six principes cardinaux de la Royal Commission on Tribunals of Inquiry de

Ce que cache le spectacle politique

C’est une règle d’or que connaissent tous les journalistes. Une source a toujours un intérêt personnel à faire fuiter une information. Álvaro Sobrinho, Ameenah Gurib-Fakim, Roshi Bhadain, Akilesh Deerpalsing, Vishnu Lutchmeenaraidoo, Vijaya Sumputh, Sattar Hajee Abdoula, Bhushan Domah…. La liste des personnes éclaboussées – peu ou prou – par des révélations quotidiennes ne cesse de s’allonger. Quelle attitude adopter face à ce grand déballage ? Il est tentant de se satisfaire

[Vidéo] Jugnauth «laisse la police faire son enquête» sur le député Rughoobur

Le Premier ministre a eu une conversation avec le député Sudesh Rughoobur après avoir appris qu’une plainte a été déposée contre lui pour émission de chèques sans provision, ce mercredi. Pravind Jugnauth refuse toutefois d’indiquer si la plainte du partenaire d’affaires de l’élu du MSM au Central Criminal Investigation Department embarrasse le gouvernement. Car pour l’heure, il dit laisser la police faire son enquête. Interrogé sur la commission d’enquête présidée

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>