Breaking news
  • No posts were found

Tag "banderole"

[Vidéo] Interrogé pour la banderole anti-Petroleum Hub, Bax «libre pour l’instant»

Après un interrogatoire qui a duré plus de quatre heures, Jean José Bax, président du Kolektif Ekolozik d’Albion (KEA) a pu rentrer chez lui. «Je suis libre pour l’instant», a-t-il déclaré en quittant les locaux de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud ce lundi. Il explique qu’il a dû se présenter auprès des enquêteurs car il lui est reproché d’avoir placé une banderole KEA entre Albion et Pointe-aux-Sables

Campagne contre le Petroleum Hub à Albion : Bax entendu pour la banderole montrant une bombe à retardement

La police a débarqué chez lui dans la soirée du dimanche 12 août afin qu’il s’explique sur la banderole montrant une bombe à retardement. Jean José Bax, président du Kolektif Ekolozik d’Albion qui regroupe les habitants de ce village qui s’opposent à la création d’un terminal pétrolier près du phare, n’y était pas. Il s’est finalement rendu à la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud dans la matinée où

[Vidéo] Assirvaden porte plainte contre Soodhun pour usurpation des pouvoirs du commissaire

Le président du Parti travailliste estime que le ministre du Logement et des Terres a interféré avec les prérogatives du Commissaire de Police à la suite d’un incident survenu lors de l’inauguration d’un centre sportif à Phoenix, samedi dernier. Showkutally Soodhun s’en était alors pris verbalement aux partisans rouges en exigeant qu’une banderole du Parti travailliste soit enlevée à côté du complexe du Parisot. La police avait suivi les ordres

Soodhun, ou comment joindre le futile au désagréable

L’avis de recherche est lancé. Mais on peut raisonnablement penser qu’il sera très difficile – voire impossible – de trouver la personne pouvant clairement expliquer le court-circuit dont a été victime Showkutally Soodhun. Ce lundi après-midi, sur Radio Plus, le ministre a été « révolté » par un acte « jamais vu », « indécent » et « very cheap » de Xavier Duval. La faute du mécréant qui « veut devenir le roi des musulmans » : avoir permis à

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>