Tag "avocat"

[Document] Le Bar Council : L’Attorney General a le devoir d’affirmer son indépendance

Les amendements à la Mauritius Bar Association Act, votés hier lors de l’examen du Judicial and Legal Provisions Bill, ne laissent pas le Conseil de l’ordre des avocats insensible. Ces changements ont été apportés «sans consultation préalable avec l’association», note le Bar Council. Leur nature et le timing peuvent laisser penser que le gouvernement «veut se dissocier» des efforts du Conseil de l’ordre, à travers sa «3 I’s Initiative» pour

[Vidéo] Mariage religieux : Bundhun plaide devant l’Onu pour des lois protégeant les musulmanes

«L’Etat mauricien doit codifier une Loi sur le statut personnel qui protégera les femmes mariées religieusement.» Narghis Bundhun plaide, en particulier, pour les musulmanes dont l’union, souligne l’avocate, n’a aucune reconnaissance légale si sanctionnée par un imam mais pas enregistrée auprès de l’Etat civil. Ce qui laisse la porte ouverte au mariage d’enfant. Et de citer le cas de la jeune Ruwaidhah, 13 ans, mariée religieusement et enceinte, décédée en juin

[Vidéo] La Mauritius Bar Association doit avoir plus de mordant, plaident des avocats

Il faut moderniser la Mauritius Bar Association (MBA) Act, estime Rashad Daureeawo, Senior Counsel. Notamment pour lui donner plus de pouvoir sur les questions disciplinaires, explique le président de la Middle Temple Association (MTA). Le texte de loi encadrant l’associant date de 1957. Autre proposition : la création d’un Judicial Conduct Investigating Office qui se pencherait sur le comportement de certains juges ou magistrats. Certains passent des remarques désagréables aux hommes de

[Live] L’interview avec Hervé Duval sur l’image de la profession d’avocat

L’année écoulée a été marquée par plusieurs polémiques entourant le rôle des avocats et leur comportement. A quelques mois de la fin de son mandat, le président du Bar Council répond à nos questions sur l’image de la profession et sur les initiatives du Conseil de l’ordre des avocats pour restaurer la confiance du public dans la profession. [L'interview] Quel électrochoc pour une profession d’avocat en crise ? [L'interview] Quel

[L’interview] Hervé Duval répond aux questions sur l’image de la profession d’avocat, ce vendredi à 17h30

L’année écoulée a été marquée par plusieurs polémiques entourant le rôle des avocats et leur comportement. A quelques mois de la fin de son mandat, le président du Bar Council répond à nos questions sur l’image de la profession et sur les initiatives du Conseil de l’ordre des avocats pour restaurer la confiance du public dans la profession. Hervé Duval sera notre invité en direct sur ION News, ce vendredi

Le Bar Council : La Cour suprême décidera des sanctions contre Teeluckdharry

La Cour suprême décidera des sanctions à prendre contre Sanjeev Teeluckdharry. La décision de «[le] référer (…) pour entorse au code de déontologie des avocats a déjà été prise, n’a jamais été remise en question par le Bar Council et sera mise en application selon la procédure établie», précise Hervé Duval, président du Conseil de l’ordre des avocats. Ce que conteste Sanjeev Teeluckdharry par voie d’une demande de révision judiciaire,

[Document] Rapport Lam Shang Leen : Gulbul demande une révision judiciaire

Les conclusions de la commission Lam Shang Leen à son encontre sont «biaisées», estime Raouf Gulbul. Celle-ci a outrepassé ses pouvoirs, affirme encore l’avocat. Celui-ci a logé une demande de révision judiciaire, le 17 septembre, contre l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs Sam Lauthan et Ravin Domun. L’avocat conteste l’ensemble des conclusions du rapport de la commission d’enquête sur les drogues à son encontre. Raouf Gulbul insiste d’ailleurs qu’il

[Vidéo] «Lam Shang Leen ne comprend rien», accuse Teeluckdharry

L’avocat balance le rapport Lam Shang Leen à la poubelle. Littéralement. Pour Sanjeev Teeluckdharry, le travail effectué par l’ancien juge et ses deux assesseurs au sein de la commission d’enquête sur la drogue ne peut être pris au sérieux. C’est son confrère Ravi Rutnah qui s’est chargé de convier cela par écrit au Task Force chapeautant les enquêtes recommandées dans le rapport Lam Shang Leen. Sévère à l’égard de l’ancien

Post-Commission Lam Shang Leen : Le Bar Council va dépoussiérer son code de conduite datant de 1957

Il faut évoluer avec son temps. Face aux critiques formulées par la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen sur certains membres du barreau, le Conseil de l’ordre des avocats estime qu’il est grand temps de dépoussiérer ses règlements vieux de 61 ans. Dans un communiqué émis ce samedi 4 août, le président du Mauritius Bar Council, Me Hervé Duval indique qu’il «y a un processus

[Audio] Anupam Kandhai : «A aucun moment, je n’ai réglé l’amende de Jackson Kamasho»

Il est l’un des avocats sur lesquels le rapport Lam Shang Leen recommande l’ouverture d’une enquête. Anupam Kandhai se défend toutefois vigoureusement d’avoir commis quelque manquement. Comme la partie qui lui est consacrée le laisserait penser [voir plus bas]. Kandhai, actuellement à l’étranger, insiste : il n’a jamais réglé d’amende pour le compte de Jackson Kamasho, Kenyan arrêté pour trafic de drogue. Le récépissé comprend d’ailleurs le nom d’une autre personne,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>