Tag "aurore perraud"

[Démission de Duval] Opération lev pake ale en cours au ministère des Finances

[Mise à jour – 14h30]  Leurs lettres ont déjà été déposées au château du Réduit. Xavier Duval a soumis sa démission en tant que ministre des Finances, de même qu’Aurore Perraud et Thierry Henry, qui occupaient jusqu’ici les postes de Private Parliamentary Secretary. Monique Ohsan Bellepeau assume l’intérim à la présidence de la République en l’absence de Kailash Purryag, actuellement en déplacement à Bangalore, en Inde. Avant de partir au Réduit, Xavier Duval

[Vidéo] Le PMSD ne s’affirme pas assez au gouvernement selon Pravind Jugnauth

Le leader du MSM ne comprend pas pourquoi Xavier Duval et ses hommes restent au gouvernement tout en critiquant l’action de celui-ci sur des dossiers comme le Youth Employment Programme ou le recrutement dans la fonction publique et les corps para-étatiques. Pour Pravind Jugnauth, la récente visite de Navin Ramgoolam en Inde, durant lequel il était accompagné de son ex ministre des finances Rama Sithanen, illustre une nouvelle fois le peu d’importance

[Vidéo] Le PMSD se défend d’être «une béquille» et s’attaque à Mohamed et au MMM

Le parti bleu sort de sa réserve et réagit aux propos de vendredi dernier de Shakeel Mohamed. Pour Aurore Perraud, en s’attaquant au Youth Employment Programme, placé sous la responsabilité du ministère des Finances, le ministre du Travail vise le Premier ministre lui-même. En réponse à une question d’ION News, Aurore Perraud souligne que le PMSD ne se sent pas visé quand Navin Ramgoolam parle de « béquille ». La directrice de

[Vidéo] Le PMSD contre une réforme «taillée sur mesure pour servir les intérêts de quelques-uns»

Les bleus ne cèdent pas. Hier, lors du congrès des jeunes du PMSD à Belle-Rose, c’est Aurore Perraud qui a précisé la position de son parti par rapport à la réforme électorale. L’élue de Port -Louis-Nord-Montagne-Longue (no. 4) a rappelé que le PMSD s’oppose à ce qu’une réforme électorale soit « taillée sur mesure pour servir les intérêts de quelques-uns ». Cette déclaration intervient deux jours après l’échec des négociations

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>